RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Les producteurs américains montrent de l’intérêt pour le type de gestion de notre politique agricole au Canada, selon Groleau

LVA ,

Marcel Groleau et Mike Pence

Marcel Groleau, président de l’UPA était fier d’annoncer plus tôt aujourd’hui qu’il a rencontré lors de son passage à Ottawa, le vice-président des États-Unis, Mike Pence. Les membres du comité de l’ALENA dont il fait partie étaient invités à rencontrer le vice-président des États-Unis, M. Mike Pence en marge de sa visite au Canada. 

«Nous avons échangé sur le nouvel accord qui lie les États-Unis, le Canada, et le Mexique. Les négociations commerciales ont été difficiles, particulièrement sur les enjeux agricoles. L’agriculture est stratégique pour tous les pays, elle assure la sécurité alimentaire des États, et c’est cela qui justifie nos politiques nationales agricoles respectives.» a écrit Marcel Groleau sur sa page Facebook.

«S’ajoute à cette priorité, L’occupation dynamique du territoire rural, tant au Canada qu’au États-Unis. Pour ce faire il faut que les fermes familiales soient rentables. La stabilité des revenus agricoles doit être une préoccupation des gouvernements si on veut maintenir le tissu social rural et la sécurité alimentaire de nos nations.» a dit Marcel Groleau.

«Les producteurs américains ne sont pas différents des producteurs agricoles canadiens. Nos rencontres avec la American Farm Bureau Federation et la National Farmers Union sont éloquentes à cet effet. Les producteurs agricoles américains souffrent de la volatilité des prix. Ils montrent de l’intérêt pour certains aspects de la politique agricole canadienne qui consiste à équilibrer l’offre à la demande. Nous devrions explorer ensemble cette possibilité.», a-t-il conclu.