RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Qui se cache derrière L 214 ?

LVA ,

L’organisation L 214, qui a  encore fait récemment une sortie médiatique contre les vaches hublots après bien des sorties contre l’élevage n’est pas directement subventionnée par les États mais elle défend bien « son bifteck financier » comme l’écrivait la journaliste de l’Opinion, Emmanuelle Ducros fin 2018.

Facebook derrière L 214 ?

Le budget de fonctionnement de L 214 de plus 5 millions d’euros ( environ 7 millions de dollars) provient principalement des cotisations des adhérents mais selon la journaliste «L214 a bénéficié, fin 2017, d’une subvention de 1,14 million d’euros de l’Open philanthropy project (OPP), une richissime structure californienne, qui n’est pas une ONG mais une LLC – une société privée américaine bénéficiant d’un régime fiscal avantageux –, créée par un des cofondateurs de Facebook, Dustin Moskovitz.»

Moskovitz a pour objectif de faire évoluer l’humanité en obtenant entre autres un meilleur traitement des animaux et donc L 214 en échange de ce million d’euros se serait engagé à dénoncer les souffrances des volailles et à soutenir le véganisme dans les universités selon L’Opinion.

L 214 c’est plus de 60 employés soutenus par l’État

L214, association créée en France en Alsace, joue la corde sensible et a même  réussi à obtenir du discrétionnaire d’une députée du parti vert ( EELV) , Laurence Abeille, qui a puisé dans sa réserve parlementaire pour soutenir L214 « à hauteur de 4 000 euros », écrit Emmanuelle Ducros dans son dossier. On y apprend aussi que les aides d’État existent aussi malgré tout par le biais de l’aide à l’embauche pour le soutien des quelques soixante salariés de la compagnie, programme accessible à toutes les PME. Cette association L 214 dont l’objectif est d’abolir l’élevage est aussi une PME qui engage plus de 60 salariés.