RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Pour ses 20 ans, Équiterre nomme 20 membres honoraires



Montréal, le 26 avril 2013 – Normand Laprise, chef-propriétaire du restaurant Toqué! et de la Brasserie T!, Michel Labrecque, président du conseil d'administration de la Société de transport de Montréal (STM) ainsi que David Suzuki, cofondateur de la Fondation David Suzuki sont au nombre des 20 personnes ayant été nommées membres honoraires d’Équiterre. C’est au Théâtre Rialto, dans le cadre d’une soirée festive soulignant ses 20 ans d’existence que le conseil d’administration de l’organisme a souligné l’apport exceptionnel de ces individus provenant de divers horizons, et qui ont grandement contribué aux succès d’Équiterre depuis sa création.
« Ils ont été soigneusement choisis afin d’honorer leur contribution extraordinaire à la mission de l’organisation et de leur grande implication à la cause environnementale », explique Clément Guimond, président d’Équiterre. « Nous sommes très heureux de leur avoir rendu hommage », ajoute-t-il.
« Sans ces individus, Équiterre ne serait pas l’organisation qu’elle est devenue avec ses 175 bénévoles, 8 000 membres et 100 000 sympathisants », explique Sidney Ribaux, cofondateur et directeur général d’Équiterre. « Ces membres honoraires ont tous contribué professionnellement, bénévolement ou de façon philanthropique à construire l’organisation qu’est devenu aujourd’hui Équiterre », ajoute-t-il.
Les membres honoraires à travers les années…
Dès 1993, Laure Waridel, Patrick Henn, Elizabeth Hunter, Francois Meloche, Sidney Ribaux et Steven Guilbeault fondent Équiterre. Madame Waridel a dès lors mis sur pied le programme de promotion du commerce équitable et contribué à la création du projet des paniers bio des Fermiers de famille d’Équiterre en 1995.
Les appuis de M. Gervais L’heureux, directeur de l’Association québécoise des organismes de coopération et solidarité internationale (AQOCI) et d’Espéranza Moreno, alors directrice adjointe chez Oxfam sont déterminant pour assurer le succès de ce programme de promotion du commerce équitable.
Vers la fin des années 90, Équiterre réalise une campagne de promotion du transport écologique. La campagne est articulée autour du concept du cocktail transport, une idée de Michel Labrecque, alors président de Vélo-Québec. Avec l’appui d’acteurs comme le Dr Louis Drouin de la Direction de la santé publique, cette campagne rejoindra des dizaines de milliers de personnes et contribuera à l’émergence d’alternatives de transport urbain plus écologiques.
Nous retrouvons aussi dans la liste des 20 membres honoraires d’autres personnes d’exceptions, telles que : Monsieur Normand Laprise, qui a soutenu à travers les années Équiterre dans ses campagnes sur l’agriculture et l’alimentation écologiques, Monsieur Tim Brodhead, ancien président de la Fondation McConnell et Madame Pauline d’Amboise, secrétaire générale et vice-présidente au soutien à la coopération du Mouvement Desjardins, qui ont été dans les premiers partenaires à croire au projet ambitieux de la Maison du développement durable, inaugurée en 2010.
Soulignons aussi la collaboration toute spéciale de Monsieur David Suzuki, ce grand visionnaire, avec qui Équiterre contribue personnellement ou via sa fondation à plusieurs projets, dont la Marche pour la Terre en 2012 et 2013 qui a réuni à Montréal respectivement 250 000 et 50 000 personnes.
Les réalisations d’Équiterre ont été rendues possibles grâce à des bénévoles qui ont œuvré à différents niveaux comme Madame Monique Laroche (comité de suivi des fermes), Madame Édith Smeesters (conférencière), et Madame Lucie Poirier (présidente du conseil d’administration). L’apport d’experts a également été reconnu, dont le travail de Monsieur Hugo Séguin (changements climatiques) et Monsieur Éric St-Pierre (commerce équitable).
Enfin, le cœur de toute association citoyenne demeure ses membres. C’est pourquoi Équiterre reconnaît deux de ses 7000 membres particulièrement fidèles : Philippe Dunsky et Sylvie Parent. Pour plus d’information sur Équiterre et ses 20 ans : www.equiterre.org/20-ans-deja
Source : Loïc Dehoux Équiterre