RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

La F1 s’invite à Bromont International et des nouvelles de Pierre Paradis : Entrevue avec Roger Deslauriers

Yannick PATELLI ,

Roger Deslauriers

La Vie agricole a profité de la 44e édition de Bromont International pour rencontrer Roger Deslauriers le maître des lieux du Parc Équestre Olympique de Bromont où se tiennent tous les étés les jeux équestres internationaux. Ce fut l’occasion de parler des projets d’avenir notamment avec la collaboration depuis deux ans de François Dumontier, le président de la Formule 1 à Montréal, mais aussi de parler du passé qui s’annonçait fastueux lorsque Québec devait après la Normandie en 2014 accueillir les Jeux Équestre Mondiaux en 2018 (JEM). Sur un ton libre, Roger Deslauriers s’est aussi confié sur son ami Pierre Paradis qui prend du mieux.

À notre arrivée nous avons pu échanger quelques instants avec le président de la Formule 1 de Montréal dont le fils est comme la famille Deslauriers un passionné d’équitation. François Dumontier a des ambitions aussi grandes que ses réalisations dans le monde de la F1 pour le monde du cheval et pour Bromont qui mérite d’être bien plus connu encore.

Roger Deslauriers dans l’entrevue accordée à LVATV confirme qu’actuellement il regarde les possibilités pour que l’équipe de Bromont International se renouvelle pour un développement plus important sur le plan national et international. Il regrette que le projet des JEM ne se soit pas réalisé tant il aurait été grandiose pour le Québec et le Canada.

Sur Pierre Paradis, il nous confie qu’après plusieurs commotions cérébrales, celui-ci reprend du mieux et recommence à faire du cheval. Il est certain pour Roger Deslauriers, son ami de longue date, qu’un retour en politique n’est pas dans les cartes de Pierre Paradis. Toutefois un retour dans la vie publique sous une autre forme n’est jamais à exclure à croire son ami.

Sur l’agriculture en général Roger Deslauriers estime qu’elle se porte plutôt bien et que le foin est pas mal cher, il en sait quelque chose lui qui en achète, mais il s’en félicite pour les agriculteurs qui en vendent. Voir BIENTÔT l’entrevue VIDEO sur LVATV.CA

 

 

 

François Dumontier, président de la F1, maintenant impliqué dans Bromont International
Pierre Paradis lors de sa nomination