RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Le Bloc Québécois voit les subventions au monde laitier comme un appât électoral

LVA ,

Claude DeBellefeuille avec son chef Yves-François Blanchet

« Les Libéraux de Justin Trudeau ont laissé tomber les agriculteurs québécois dans les négociations commerciales, et maintenant ils se servent des compensations comme appât électoral », a déclaré la candidate bloquiste Claude DeBellefeuille dans Salaberry-Suroît, à la vue des compensations financières promises aux producteurs laitiers à la veille des élections fédérales.

Mme DeBellefeuille déplore que les détails de ce programme attendus depuis juin aient été connus seulement cette semaine.

 

Elle se dit aussi en désaccord avec le fait que les sommes soient disponibles seulement après le scrutin du 21 octobre. « C’est pourquoi le Bloc Québécois demande que la Chambre des communes adopte avant le début des élections les crédits budgétaires nécessaires à la mise en œuvre du programme de compensation, sans quoi, ce ne sont que de belles promesses faites à nos agriculteurs », a-t-elle dit. Elle déplore aussi que si les producteurs laitiers soient considérés alors que ce n’est pas le cas pour les autres secteurs agricoles.

Les diverses brèches octroyées dans les divers traités, c’est 8,4 % de la production et de la transformation laitière qui a été abandonnée souligne le Bloc Québécois, l’équivalent de 1200 fermes du Québec. Il faut selon le Bloc Québécois s’inquiéter d’autres  ouvertures du marché prévues à l’ALENA 2.0