RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Grève à la plus importante usine de chocolat au Québec

LVA ,

Une grève de 36 heures a été déclenchée le 25 août dernier par les 365 travailleuses et travailleurs de l’usine de chocolat Barry Callebaut a déclaré par voie de communiqué la CSN.

« Notre employeur se cache derrière le centre de décision de Chicago et refuse de s’avancer sur des demandes importantes comme l’embauche de plus de personnel ou l’affichage systématique de tous les postes », déplore Roland Piché, président du Syndicat CSN des salariés de Barry Callebaut Canada inc. à l’usine de Saint-Hyacinthe. Ce dernier précise qu’une série de demandes normatives sont toujours en suspens, alors que la question salariale n’a pas encore été abordée. Devant cette lenteur dans la négociation, qui s’étire depuis avril, les 365 syndiqués ont voté à 95 % pour le déclenchement d’une grève au moment jugé opportun précise la CSN.

Barry Callebaut tergiverse sur des questions normatives alors que ses affaires vont plutôt bien, de dire la CSN. La CSN estime aussi que la pénurie de main-d’œuvre devrait l’inciter à rendre ses conditions de travail plus attractives. « Il est grand temps que Barry Callebaut négocie sérieusement », insiste Nancy Mathieu, secrétaire générale de la Fédération du commerce (FC–CSN).

Aucune difficulté financière

Saint-Hyacinthe est la seule usine intégrée de Barry Callebaut en Amérique et la grande majorité de sa production de chocolat est exportée aux États-Unis. Or, la situation est favorable sur le marché américain, puisque la faiblesse de notre dollar fait en sorte qu’une même vente aux États-Unis vaut plus en dollar canadien que pendant la période où il y avait une parité entre nos monnaies.

Depuis plusieurs années, Barry Callebaut paye son sucre 35 % moins cher que ses concurrents américains, si l’on se fie à l’Institut canadien du sucre précise le syndicat dans son communiqué. «Cerise sur le sundae au chocolat, le nouvel ALENA 2.0, qui devrait entrer en vigueur vers 2020, va permettre au Canada d’exporter aux États-Unis une plus grande quantité de produits contenant du sucre sans aucun tarif douanier.»

Le chocolat du monde passe par Québec

La multinationale suisse Barry Callebaut est présente dans 30 pays et génère un chiffre d’affaires de plus de 9 milliards de dollars canadiens en vendant du chocolat à d’autres entreprises. Un produit chocolaté sur quatre qui est consommé dans le monde passe par ses usines. Barry Callebaut est le principal responsable de l’important surplus commercial du Québec dans le secteur du chocolat.