RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Vers la première technologie prédictive et de contrôle global des productions végétales plus performantes et moins polluantes

LVA ,

Gestion AgrIA vient de recevoir une contribution financière de 4,7 M$ du gouvernement du Québec, par l’entremise du Fonds vert, afin de compléter le projet de recherche mobilisateur qui aide les producteurs agricoles à augmenter leur productivité tout en diminuant de façon significative leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). AgrIA est un OBNL fondé par trois partenaires : Hortau, Les Fermes Tri-Jardins et Houblons des jarrets noirs. Il fait appel aux connaissances, à l’expertise et au savoir-faire de très nombreuses entreprises, institutions de recherche, centres de transfert technologique et des productions agricoles.

 Jocelyn Boudreau, Jocelyn Boudreau, co-fondateur et président-directeur général d’Hortau (hortau.com), déclare: «l’agriculture utilise 40 % de la superficie habitable de la planète et 70 % des ressources en eau. Plus de 7,7 milliards d’habitants en dépendent pour leur survie et leur santé. Tous les secteurs économiques en dépendent aussi. La population atteindra 10 milliards en 2050 et, selon l’ONU, si nous n’arrivons pas à produire plus d’aliments avec moins d’eau et moins de terres agricoles, il faudra 2 planètes pour nourrir tout le monde. »

 

 noCette nouvelle technologie produit des bénéfices environnementaux et économiques remarquables pour les producteurs, conclut Jocelyn Boudreau, et son déploiement favorisera un grand nombre de fournisseurs canadiens qui alimentent notre centre de production de Lévis. »

Le budget global de Gestiont AgrIA est de 13 M$ et contribue au projet plus large d’Hortau dont le budget est de 20 M$. La croissance anticipée qui en découlera sera fortement créatrice d’emplois de haute qualité, tant chez Hortau que chez ses nombreux fournisseurs.