RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Laval dévoile sa stratégie de remembrement agricole!

LVA ,

Marc Demers

Après plus de deux ans de travail, la Ville de Laval dévoile sa nouvelle stratégie de remembrement des terres agricoles, une initiative qui vise à optimiser l’utilisation des terres agricoles dans une perspective de développement durable et qui contribuera à l’objectif de la Ville d’accroître de 10 % les surfaces réellement cultivées. Cette stratégie touche quelque 6 117 lots répartis sur 21 sites de la zone agricole de Laval. Ces lots, actuellement morcelés entre plus de 1 600 propriétaires, seront regroupés afin de permettre une exploitation agricole accrue. Au total, les sites de remembrement touchés par la stratégie représentent 782 hectares, soit 11 % de la zone agricole de la Ville de Laval.

Présentement, 37 % de la superficie des zones touchées par le remembrement est cultivée et 24 % est boisée, tandis que 32 % est en friche et peut faire l’objet d’une culture accrue.

« Nous sommes chanceux de pouvoir compter à Laval sur un territoire agricole de plus de 7 000 hectares, qui couvre près de 30 % de la superficie de l’île, ce qui est à la fois une fierté et un attrait distinctif pour notre ville, a indiqué le maire de Laval, Marc Demers. Avec cette nouvelle stratégie distincte et innovatrice, non seulement nous allons protéger notre zone agricole pour l’avenir, mais le remembrement permettra d’en optimiser la culture. »

Le remembrement des parcelles de terre aura pour effet de régulariser l’occupation du territoire et de rendre disponible aux exploitants agricoles de nouveaux espaces de production afin d’en faciliter l’acquisition par les agriculteurs qui le désirent. Ainsi, les producteurs agricoles seront appelés à manifester leur intention d’acquérir des lots privés pour lesquels la Ville agira comme facilitateur, ou appartenant à la Ville, qui leur revendra au prix de l’évaluation municipale ou leur louera les espaces, de spécifier le communiqué de la Ville.

« L’adoption de la stratégie de remembrement de la Ville de Laval constitue un geste significatif pour nous, car elle marque le pas pour d’autres municipalités confrontées aux mêmes problématiques, souligne le président de la section Laval de l’Union des producteurs agricoles (UPA), Gilles Lacroix. Les secteurs touchés par la politique de remembrement représentent 23 % de l’ensemble des lots morcelés de la Communauté métropolitaine de Montréal. Il y a donc encore beaucoup à faire et Laval montre l’exemple à suivre. »

La nouvelle stratégie découle notamment du Plan de développement de la zone agricole, adopté par la Ville en 2016 et répond aux recommandations émises par la Vérificatrice générale dans son rapport 2018. La conception de la stratégie a fait l’objet de nombreuses consultations, notamment auprès du Comité consultatif agricole et de la Table de concertation agroalimentaire de Laval, ainsi que de l’Union des producteurs agricoles, en plus des services d’urbanisme et des affaires juridiques de la Ville.