RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

« La taxation foncière agricole, je suis très avancé dans ce dossier-là : Gardez votre poste de télévision ouvert», déclare le ministre Lamontagne

LVA ,

Yannick Patelli et André Lamontagne

Le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne s’est confié le 9 octobre dans les studios de LVATV, à l’éditeur de La Vie agricole, Yannick Patelli sur les enjeux qui attendent le Québec dans divers secteurs pour l’année 2019/2020 qui s’en vient !

Agronomes : même code de conduite, peu importe le contexte de travail

Le ministre a été interrogé sur le dossier de pesticides et notamment sur le dossier des agronomes liés/non liés : «J’ai pas de jugement à porter là-dessus parce que là je viendrais m’ingérer dans la façon que l’Ordre des agronomes se conduit. Par contre c’est certainement la question d’éthique et de code de conduite qui devrait dans mon livre à moi s’appliquer à tous les agronomes au même titre que ce soit un médecin, un dentiste…. Il y a un protocole, une éthique, un code de conduite, ça devrait être le même code de conduite qui s’applique, peu importe dans quel contexte on fait notre travail.»

Le ministre a précisé avoir relevé le point soulevé par l’Union paysanne concernant la santé des travailleurs étrangers confrontés à la manipulation des pesticides et s’engage à en faire le suivi.

Filière porcine : Le ministre Lamontagne en contact avec le Fédéral

La difficulté vécue par le secteur du porc suite au froid entre le Canada et la Chine est un sujet de premier plan pour le ministre Lamontagne qui a confié être en contact avec la ministre de l’Agriculture du Canada, Marie-Claude Bibeau.

Secteur du lait : le ministre Lamontagne échange avec le CILQ

Au-delà des compensations liées au monde du lait, le ministre a été sensibilisé par l’éditeur de La Vie agricole aux défis qui attendent les transformateurs laitiers dans les prochains mois au regard des quotas d’importation de fromages étrangers qui ont été donnés à la distribution. Le ministre Lamontagne a déclaré être en contact sur ce sujet avec Charles Langlois, directeur général du Conseil industriel laitier du Québec (CILQ)

Véganisme : le ministre Lamontagne prêt à épauler les producteurs

Interrogé sur la problématique vécue en France par les producteurs face au mouvement des véganes, le ministre se dit prêt à aider les producteurs s’ils vivent des attaques similaires.

« Il y a des gestes qui peuvent être posés qui sont très troublants et qui ultimement font en sorte que les producteurs se remettent en question», a confié le ministre Lamontagne,

Terres agricoles : « J’espère bien ne pas me casser les dents!»

Les terres agricoles sont un sujet qui sera à l’honneur lors de l’activité de l’Institut Jean-Garon au Musée des Beaux-Arts du Québec le 12 novembre prochain.

André Lamontagne a dévoilé lors de l’entrevue avec La Vie agricole/LVATV que la taxation des terres agricoles était de premier plan dans son ministère et que des annonces seront faites dès cet automne

« La taxation foncière agricole, je suis très avancé dans ce dossier-là. Je ne peux rien vous annoncer, mais gardez votre poste de télévision ouvert!», a-t-il confié lors de l’entrevue exclusive à LVATV.

Lorsque l’éditeur de La Vie agricole lui a rappelé les difficultés vécues par l’ancien ministre de l’Agriculture, Pierre Paradis sur ce sujet, André Lamontagne a déclaré : « J’espère bien ne pas me casser les dents!»

 Il s’est aussi dit très sensible à l’importance de l’intégrité du territoire agricole.

Sur la position de Marcel Groleau qui s’inquiète de l’utilisation par le gouvernement de l’article 96 pour outrepasser la CPTAQ, le ministre Lamontagne répond :

« L’objectif, c’est de protéger l’intégrité du territoire agricole, je suis le premier défenseur de ça. (…) S’il y a des situations où le gouvernement a choisi de se prévaloir pour soustraire ce dossier-là à la compétence de la CPTAQ, cela s’est fait dans une optique où il y avait un très très grand potentiel économique pour la prospérité du Québec». Il parle d’une mesure tout à fait exceptionnelle et d’une contrepartie « tout aussi exceptionnelle».

Le rapport Pronovost : plus que jamais !

En conclusion interrogé sur son célèbre discours au dernier congrès de l’Union paysanne lorsqu’il avait cité le rapport Pronovost comme son étoile du nord, il a réitéré : « Les affirmations que j’ai faites, l’Étoile du nord, je vous dirais, un an plus tard, PLUS QUE JAMAIS. Je suis convaincu que toutes les formes d’agriculture peuvent s’exprimer sur le territoire du Québec».

«Je m’applique à m’assurer que pendant que je suis là il va y avoir des changements dans l’agriculture pour que ces talents-là puissent s’exprimer» de dire le ministre.