RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Advertisement
Autosuffisance bandeau

Renommer la route du président Kennedy pour honorer la mémoire de Jean Garon

LVA ,

La famille et les amis de M. Jean Garon, ont officiellement demandé aujourd’hui au maire de Lévis, M. Gilles Lehouillier, que la portion de la route du Président Kennedy sur le territoire lévisien soit renommée en l’honneur de celui qui fut député et maire de cette municipalité pendant près de trente ans. S’exprimant au nom de la famille devant le Conseil municipal, M. Emmanuel Garon a rappelé l’engagement personnel du maire Lehouillier, au moment du décès de son frère survenu en juillet 2014,  à honorer la mémoire de Jean Garon à la hauteur de sa contribution en tant que maire et député.  ‘’Tout le monde reconnaît que cette contribution a été majeure sur l’ensemble du territoire de ce qui est aujourd’hui la grande ville de Lévis dont il fut le premier maire,’’ a indiqué M. Garon.

Après mûres réflexions, la famille de M. Garon a souhaité que son nom soit donné à la portion lévisienne de la Route du Président Kennedy, à l’instar de ce qu’ont fait d’autres villes tout au long de la Chaudière (Boul. Vachon, à Ste-Marie, Boul. Renault, à Beauceville et Boul. Lacroix à St-Georges).  Elle reprend ainsi la suggestion faite par l’historien de l’art Michel Lessard au lendemain du décès de Jean Garon.

‘’La ville de Lévis est ainsi la seule municipalité importante le long de la Route du Président Kennedy où le nom de cette artère n’honore pas un personnage marquant de son histoire’’, a indiqué M. Garon.

Selon lui, ce choix s’impose par sa visibilité et sa concordance avec l’héritage de Jean Garon. En effet, l’élargissement en boulevard urbain à quatre voies de ce lien entre la ville de Lévis et le sud de Chaudière-Appalaches a été une réalisation majeure de Jean Garon qui y a mis tout l’acharnement et le poids politique qu’on lui connaît.   

Les différents motifs justifiant cette appellation sont exposés dans une lettre adressée au maire Lehouillier en octobre 2018. Lors de son intervention devant le Conseil municipal,  Emmanuel Garon a voulu réitérer la demande de la famille contenue dans cette lettre, à savoir rencontrer le maire Lehouillier dans les meilleurs délais afin de discuter de cette proposition.