RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Advertisement
Autosuffisance bandeau

L’immigration maître du jeu en alimentation

Yannick PATELLI ,

Lors de la soirée conférences de l’ANCQ au club de golf de St-Hyacinthe le 13 janvier dernier, Francis Parisien, 2e vice-president, Est-du-Canada chez Nielsen a exposé les changements radicaux vécus en terme d’alimentation au Canada.

Il a précisé qu’on note une augmentation de biens de consommation au pays au-delà des 100 milliards. Pour ce qui est de la consommation en alimentation elle est principalement due à l’inflation.

Pour ce qui est des bannières des supermarchés et entrepôts c’est Costco qui tire les plus grandes parts de marché mais l’ensemble des escompteurs sont en progression parce que 75 % des canadiens cherchent à diminuer leur facture d’épicerie. Une conséquence de la crise de 2008, a précisé Francis Parisien.

Les ethnies à considérer

On constate plus 10 % des ventes dans les épiceries ethniques d’où, de préciser Francis Parisien, l’importance de l’immigration pour soutenir la croissance.

Il rappelle que 51,5 % de la population de Toronto est issue d’un groupe de minorités visibles, que les immigrants sont des foyers plus jeunes, plus instruits, à revenu plus élevés. Les immigrants sont donc des consommateurs importants pour l’avenir.

La tendance est donc plus au Daikon ( + 29 %) , au chou-rave ( + 25 % )  qu’au lait qui lui est en déclin !

L’alimentation se renouvelle

Avec des milléniaux moins friands des viandes et très accès sur l’alimentation dite «plant-based» (à base de plante) les tendances du marché de l’alimentation changent diamétralement.

 55 % des canadiens pensent d’ailleurs que l’alimentation à base de plantes est là pour rester.

Et les milléniaux, en plus d’être des clients assidus des aliments à base de plantes, sont aussi fortement intéressés à la viande par l’élevage cellulaire. Assurément le monde l’agroalimentaire a de nombreux défis devant lui.