RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Déclaration de la Fédération canadienne de l'agriculture au sujet des inquiétudes que suscitent les blocus ferroviaires

LVA ,

La Fédération canadienne de l'agriculture (FCA) est extrêmement préoccupée par les répercussions des blocus ferroviaires actuels sur les agriculteurs canadiens, leurs animaux et les Canadiens qui dépendent du système ferroviaire pour obtenir leur nourriture et autres provisions.

 

Ces nouvelles interruptions surviennent à la fin de ce qui a été une période incroyablement difficile pour les agriculteurs canadiens partout au pays. Les agriculteurs canadiens ont été durement touchés par des conditions météorologiques destructrices, les interdictions non justifiées bloquant l'exportation de denrées comme le canola et la grève ferroviaire précédente qui est survenue durant la haute saison des récoltes.

Ces nouveaux blocus entravent une fois de plus la capacité des agriculteurs de faire parvenir leurs produits aux ports, surtout dans l'Ouest canadien. Comme les agriculteurs ne sont pas payés tant que leurs produits n'arrivent pas sur les marchés, cette situation peut avoir d'énormes conséquences financières pour les agriculteurs canadiens et créer des problèmes de liquidité alors qu'ils se préparent à l'année à venir. Comme il s'agit de la deuxième interruption importante du service ferroviaire en quelques mois, ces problèmes sont cumulatifs et présagent une année extrêmement difficile pour les agriculteurs dans tout le pays.

Si le service ferroviaire continue d'être bloqué, il en résultera une pénurie de propane dans l'est du Canada. Si les agriculteurs n'ont pas accès aux cargaisons de propane, il existe un risque très réel que cette situation nuise au bien-être des animaux, car les agriculteurs sont nombreux à utiliser ce combustible pour chauffer leurs étables pendant les mois d'hiver.

« Les agriculteurs ont récemment souffert de la grève déclenchée au CN pendant la saison des récoltes qui a causé des pertes s'élevant à des millions de dollars. Cette grève nous a montré l'importance du réseau ferroviaire dans notre vie quotidienne, non seulement pour les agriculteurs, mais pour tous les Canadiens. Toute perturbation du transport ferroviaire a un impact économique énorme, mais cela affecte aussi la livraison de la nourriture, des fournitures médicales et des produits énergétiques dont les Canadiens dépendent au jour le jour », a déclaré Mary Robinson, présidente de la FCA.

« Les interruptions du service ferroviaire amplifient le stress que ressentent les agriculteurs et les habitants des collectivités rurales et créent énormément d'incertitude dans leur vie quotidienne. Bien que la FCA respecte le droit des Canadiens de protester, nous estimons que ces manifestations ne devraient pas mettre en danger la santé et les moyens de subsistance d'autres Canadiens, surtout lorsqu'ils n'ont rien à voir avec les questions à l'origine des manifestations. Nous espérons que cette situation pourra être résolue rapidement afin qu'elle n'ait pas de répercussions trop graves sur les Canadiens et les agriculteurs canadiens. »

La Fédération canadienne de l'agriculture exhorte le gouvernement fédéral à régler cette situation le plus rapidement possible, car les répercussions et les conséqueces qui en découlent s'aggravent chaque jour qui passe.