RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Advertisement
Autosuffisance bandeau

Marcel Groleau: alarmiste?

LVA ,

Dans le bulletin ''Le Trait d’Union'' de L’UPA publié aujourd’hui, le président du syndicat agricole unique, Marcel Groleau, met en garde sur une rupture de la chaine alimentaire : Il écrit aux productrices et producteurs agricoles concernant la sécurité alimentaire en temps de crise.

«Ces jours-ci, nous entendons et lisons beaucoup de commentaires sur l’effet qu’aura l’actuelle pandémie sur nos sociétés. Tous les chroniqueurs médias y vont de leurs analyses et de plus en plus, la mondialisation, l’ouverture des marchés et la facilité des déplacements sont remises en question. Sommes-nous allés trop loin? On constate soudainement que notre sécurité nationale repose sur le bon fonctionnement des marchés. Depuis le début de cette crise, on répète qu’il n’y aura pas de rupture dans l’approvisionnement alimentaire. Pourtant, la chaîne alimentaire est fragile, car nous sommes dépendants de la capacité de chaque maillon de cette chaîne à remplir son rôle. La production, la transformation, la distribution, le transport des marchandises ainsi que les importations et les exportations, jouent tous un rôle essentiel. Cette semaine, l’ONU, l’OMC et l’OMS ont levé un drapeau rouge, indiquant qu’il y avait un risque de pénurie alimentaire. Les plus affectés seront encore les populations de pays pauvres, incapables de faire face à l’augmentation des prix. Lorsqu’il s’agit d’alimentation, la crainte d’une rareté est suffisante pour provoquer une crise. Nous l’avons vu en 2008 avec les émeutes de la faim. Certains trouveront mes commentaires un peu alarmistes. Mais il n’y a pas de chance à prendre. Le secteur agroalimentaire doit être plus qu’une préoccupation, il doit être une priorité pour tous les États», écrit-il.