RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Advertisement
Autosuffisance bandeau

SVP M. Legault, à quand un point de presse avec le ministre de l’Agriculture?

Yannick PATELLI ,

Ce dimanche midi c’est aux côtés de Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’innovation du Québec, que le premier ministre du Québec, François Legault, s’est présenté dans son point de presse. Il serait justifié qu’au cours de la semaine qui s’en vient, il fasse un point de presse en présence du ministre de l’Agriculture, André Lamontagne.

Au-delà d’annoncer un prolongement du confinement jusqu’au 4 mai prochain, ils ont, ce midi, fait part des efforts que le gouvernement du Québec fera dans les prochains mois pour aider les entreprises de la province dans leur relance.

Le panier bleu, place à l’achat local!

L’un des outils qui seront mis en place est ‘’Le panier bleu’’, un OBNL qui se voudra par le biais d’une plateforme web une promotion des produits québécois.

«L’idée n’est pas contraire au libre-échange», a fait savoir le ministre de l’Économie, mais une méthode pour rééquilibrer la balance entre les exportations et les importations des produits consommés au Québec.

Il est à souhaiter que le gouvernement du Québec prendra la mesure de l’importance de la production locale dans l’agriculture québécoise et qu’il saura s’inspirer des orientations de l’ancien ministre Jean Garon, rappelées dans son livre mémoires : Pour tout vous dire, coédité en 2013 par La Vie agricole et VLB Édition, mais aussi s'inspirer des orientations du rapport Pronovost tabletté depuis 2008 par les gouvernements successifs !

Lamontagne, un précurseur !

Depuis un peu plus d’un an, le ministre actuel de l’Agriculture, André Lamontagne, a fait plusieurs références aux écrits et aux idées de M.Pronovost, le qualifiant de ‘’Son étoile du Nord’’.

Il aura été finalement un précurseur pressentant le besoin de la société québécoise de sortir du statu quo dans laquelle l’UPA a enfermé l’agriculture québécoise.

Marcel Groleau, lui-même écrivait la semaine passée dans un écrit interne envoyé aux producteurs, concernant la mondialisation et l’ouverture des marchés : «Sommes-nous allés trop loin? »

Il est donc à souhaiter que M.Legault donne un rôle central au ministre Lamontagne dans la relance qui s’annonce au Québec au cours des prochains mois.