RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Advertisement
Autosuffisance bandeau

«Je ne suis pas là pour opposer les modèles»- André Lamontagne en réponse à Jean-Martin Fortier

Yannick PATELLI ,

Lors de son passage à l’émission de Radio-Canada samedi soir: ‘’La soirée est encore jeune’’, le ministre de l’Agriculture du Québec, André Lamontagne a répondu à Jean-Martin Fortier, le directeur général de la ferme la Grelinette et de la ferme des Quatre-temps, devenu le symbole médiatique de l’agriculture de proximité ces dernières années.

Le ministre a rappelé lui avoir envoyé un courriel : « J’ai envoyé un courriel  à Jean-Martin pour lui dire que sur l’exemple qu’il donnait pour les serres qu’on n’est pas en compétition. L’exemple qu’il donnait de Fermes d’hiver ça peut faire en sorte qu’on va se ramasser au centre-ville de Montréal ou dans des secteurs industriels à faire de la culture en serre. C’est un atout! On ne vient pas s’opposer à une culture traditionnelle ou des fermes ‘’Genre Savoura’’ qui sont un autre modèle qui fait appel à d’autres procédés, mais qui ultimement vise une chose c’est produire davantage au Québec une variété douze mois par année», a dit le ministre.

Le ministre Lamontagne a rappelé son ouverture envers tous les modèles rappelant qu’il a été le premier ministre de l’Agriculture à se rendre au congrès de l’Union paysanne, et il s’est dit en contact avec les producteurs de proximité : Fernande Ouellet, Marc Séguin etc.

«Je les écoute et je m’investis à les aider eux, mais aussi l’agriculture traditionnelle ou celle de plus gros enjeux».

Jean-Martin Fortier occulte la nouvelle technologie!

Jean-Martin Fortier était aussi l’invité de l’émission «Tout le monde en parle» hier soir à la télévision de Radio-Canada où il a défendu l’idée de ne manger que des légumes et fruits de saison au Québec comme étant son crédo occultant une fois de plus la technologie des fermes verticales et des ‘’fermes d’hiver’’ et donc la capacité innovatrice dont le Québec pourrait se doter.

Groleau ne contredit pas l’idée de la consommation saisonnière!

Marcel Groleau, président de l’Union des producteurs agricoles présent également sur le plateau a souligné timidement la possibilité de la production en serre en évoquant une aide financière d’Hydro-Québec pour les producteurs en serre, mais n’a pas contredit Jean-Martin Fortier concernant l’idée d’une consommation saisonnière.

Il est quand même étonnant au Québec que lorsqu’on veuille parler d’agriculture dans une émission aussi populaire que ‘’Tout le monde en parle’’, on invite un président de syndicat plutôt que le ministre en charge de la fonction.

Si Guy A.Lepage voulait parler de vision stratégique de l’administration publique il y a fort à parier qu’il inviterait le ministre responsable de l’administration gouvernementale et président du Conseil du trésor, Christian Dubé, avant d’inviter Jacques Létourneau, président de la CSN!