RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Advertisement
Autosuffisance bandeau

La ministre Bibeau s’exprime au sujet des travailleurs étrangers temporaires

LVA ,

Marie-CLaude Bibeau

« L’annonce d’aujourd’hui ( concernant les travailleurs temporaires) s’ajoute à tous les efforts que nous avons déployés depuis le début de la pandémie de COVID-19 pour nous assurer que notre filière agricole, en particulier nos producteurs maraîchers, puisse compter sur une main-d’œuvre suffisante tout en assurant la sécurité de celle-ci» a déclaré la ministre de l’Agriculture du Canada, Marie-Claude Bibeau.

«Dès que la pandémie a frappé, nous nous sommes mis à travailler étroitement avec le Mexique, la Jamaïque et le Guatemala, d’où proviennent la vaste majorité des travailleurs étrangers temporaires œuvrant dans notre secteur agricole et agroalimentaire.   Nous avons annoncé 50 millions de dollars pour aider les agriculteurs et les entreprises agroalimentaires à couvrir les coûts reliés à l’isolement obligatoire des travailleurs étrangers temporaires, conformément à la Loi sur la mise en quarantaine.» a-t-elle ajouté.

«La pandémie est arrivée à un moment charnière de la saison pour de nombreux agriculteurs. C’est au mois d’avril que le Canada accueille une bonne partie de sa main-d’œuvre étrangère. En étroite collaboration avec l’industrie, nous avons accueilli environ 11 000 travailleurs au Canada en avril, par rapport à environ 13 000 l’année passée. De plus, à la fin d’avril de cette année, nous avions accueilli près de 22 000 travailleurs agricoles au Canada, comparativement à environ 25 500 à la fin d’avril 2019. Pour arriver à ce résultat, tous les ministères fédéraux participant au Programme des travailleurs étrangers temporaires ont collaboré afin de simplifier les processus et de faciliter le plus possible l’entrée au pays de ces travailleurs en toute sécurité, notamment en traitant leurs demandes en priorité, en soulignant que les demandeurs de permis de travail peuvent continuer de travailler pour le même employeur pendant le traitement de leur demande de prolongation et en prenant les mesures annoncées aujourd’hui afin d’accélérer le processus d’approbation pour les travailleurs ne participant pas au volet PTAS qui changent d’emploi ou d’employeur.»

La ministre Bibeau souligne par la suite que la catégorie des travailleurs à bas salaire a été particulièrement prise en comote : «Nous avons également fait passer de 1 à 2 ans la durée maximale des emplois visés par une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT). Nous avons aussi éliminé les exigences minimales pour le recrutement de travailleurs de l’agriculture et de la transformation des aliments pour les 6 prochains mois. En plus de ces changements, nous redoublons d’efforts pour élargir notre bassin de travailleurs locaux pour remédier aux éventuelles pénuries dans le secteur.»

Investissement de 3 milliards de dollars

«Le 7 mai, le premier ministre a annoncé que le gouvernement fédéral allait investir jusqu’à 3 milliards de dollars pour bonifier les salaires des travailleurs essentiels. Il s’agit là d’une autre étape importante pour soutenir bon nombre de nos producteurs agricoles. Nous reconnaissons que les travailleurs de la chaîne d’approvisionnement alimentaire, de la ferme à l’épicerie, sont absolument essentiels et nous avons hâte de voir à quoi ressembleront les plans des provinces en ce qui concerne l’octroi de la bonification salariale. Nous avons lancé notre portail d’emploi « Mettez la main à la pâte – Aidez à nourrir les Canadiens », qui aide à jumeler les Canadiens avec des emplois dans le secteur agroalimentaire. Nous avons aussi apporté des modifications temporaires au programme Emplois d’été Canada pour offrir une accrue aux services essentiels, y compris dans la chaîne d’approvisionnement agroalimentaire.» précise Mme Bibeau.

«Il est également important que les travailleurs du secteur alimentaire au Canada se sentent en sécurité. Cette semaine, le gouvernement fédéral a annoncé qu’il renonce aux tarifs sur l’importation de l’équipement de protection individuelle. Nous avons également annoncé un fonds de 77,5 millions de dollars pour les transformateurs alimentaires, qui leur permettra de moderniser leurs installations et d’acheter de l’équipement de protection individuelle. Nous continuons de travailler avec les provinces et les territoires sur d’autres façons de promouvoir la sécurité des travailleurs, notamment par l’entremise des programmes du Partenariat canadien pour l’agriculture.Nous reconnaissons que nos producteurs et productrices agricoles et que nos transformateurs et transformatrices sont des vecteurs économiques importants dans leurs communautés respectives et à l’échelle du pays. Nous serons là à chaque étape pour assurer leur sécurité, leur stabilité et leur croissance. » a conclu la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada.