RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Advertisement
Autosuffisance bandeau

La face cachée des « Grains du Québec »!

LVA ,

Les Producteurs de grains du Québec (PGQ) lancent une toute nouvelle campagne de promotion afin de faire découvrir les grains cultivés ici. Sous le thème « Petit grain va loin », la campagne s’articule autour du site grand public grainsduquebec.ca, de même que de publicités numériques. 

L’initiative vise d’abord à faire connaître 14 grains cultivés au Québec. Que ce soit pour une bonne soupe au « barley », un pain de seigle ou un sauté de tofu, les grains d’ici offrent une foule de possibilités et présentent de nombreux bienfaits pour la santé. Ils sont riches en fibres et en antioxydants, mais aussi bons pour le cœur et pour… l’économie québécoise! Cultivés sur plus d’un million d’hectares de terre, soit près de 23 fois la superficie de l’île de Montréal, ces grains génèrent un chiffre d’affaires annuel de 1,3 milliard de dollars.

« Du moment où ils sont semés jusqu’au moment où ils atterrissent dans nos assiettes, les grains passent à travers un long parcours qui fait vivre des milliers de gens partout au Québec. Les consommateurs ignorent bien souvent que de très nombreux produits locaux sont préparés à partir de grains du Québec », souligne M. Christian Overbeek, le président des PGQ.

D’ailleurs, la campagne publicitaire « Petit grain va loin » rappelle que les grains sont essentiels à la fabrication de trois produits appréciés des consommateurs, soit les œufs, le porc et la bière. Les grains du Québec sont à la base de toute l’agriculture québécoise. «Année après année, les producteurs redoublent d’efforts pour fournir des produits de qualité et répondant aux meilleures pratiques de développement durable », rappelle M. Overbeek.

 

« Petit grain va loin » s’inscrit dans la continuité des efforts réalisés au cours des dernières années pour valoriser le travail des producteurs de grains, qui se consacrent au quotidien à nourrir leurs concitoyens. Les agriculteurs sont d’ailleurs à pied d’œuvre à l’heure actuelle pour semer en prévision de la prochaine saison de culture.