RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'impact sur la famille des producteurs de porcs en difficulté



par Jean-Pierre Lemieux
Simon Marceau, Charles Proulx, Yvon Brochu, ces ex-producteurs de porcs rencontrés récemment en ont gros sur le cœur contre la Financière agricole, qu'ils accusent d'être à l'origine de leur malheur. Ce qui les blesse le plus c'est d'être perçu comme des mauvais gestionnaires. Comme Simon Marceau, Yvon Brochu en a reçu des « plaques » soulignant ses performances, ses qualités.
Ce qui est moins évident c'est le drame humain qu'ont engendré ces difficultés financières. Ces gens là travaillaient sans relâche, investissaient tout ce qu'ils pouvaient, même le « vieux gagné » comme on dit, et tout ça pourquoi? Pour la relève, la génération suivante. Plusieurs d'entre eux l'avait reçu de la génération précédente.
Quand toutes ces années de sacrifices se terminent de cette manière c'est non seulement difficile pour l'agriculteur mais aussi pour sa famille et son entourage.
La famille
La Vie agricole a rencontré Annie Flamand et son conjoint André Marceau, fils de Simon Marceau de Saint-François-de-la-rivière-du-Sud.
« Moi je n'accepte pas qu'on doive se taire, que ce sont toujours les plus forts qui gouvernent tout ». Mme Flamand ajoute : « On n'est pas obligé d'aller se promener avec nos chaudrons mais tenons nous debout et allons dire ce qui ne marche pas . Si on ne parle jamais il ne se passera jamais rien».
Mme Flamand n'est pas membre de la compagnie mais dit-elle« je supporte de tout mon cœur mon conjoint, financièrement aussi ».
En cour le 14 mars
L'association Agriculteurs lésés par la Financière Agricole (ALFA) se retrouvera en cour le 14 mars. Me Gérard Samet qui les représente a précisé que cette audience en Cour supérieure vise à statuer sur la requête de la Financière Agricole qui voudrait que la requête de l’ALFA soit rejetée parce qu’elle est « futile et non fondée ». La Financière prétend ne pas avoir commis de faute ne faisant que suivre les ordres du gouvernement.