RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La Coop fédérée atteint de nouveaux sommets



COMMUNIQUÉ - MONTRÉAL, le 28 févr. 2013 /CNW Telbec/ - Réunis à Montréal pour leur 91e assemblée générale annuelle, les membres de La Coop fédérée ont une fois de plus prouvé la force et la vitalité du modèle coopératif en dévoilant des résultats record.

Ainsi, malgré la volatilité des marchés et la fragilité de la reprise économique, La Coop fédérée termine l'exercice financier clos le 27 octobre 2012 avec un excédent avant ristournes et impôts de 96,6 millions de dollars et des ventes de 4,9 milliards de dollars, deux nouveaux sommets pour l'entreprise. Ces résultats représentent des hausses de 4 % pour l'excédent et de 10 % pour les ventes par rapport à l'exercice précédent.

« Nous ne pouvions souhaiter de meilleurs résultats pour célébrer nos 90 années d'existence et l'Année internationale des coopératives proclamée par l'ONU pour l'année 2012, a déclaré M. Denis Richard, président de La Coop fédérée. »

Au titre des faits marquants de l'année, soulignons, outre les résultats financiers records, que La Coop fédérée a annoncé un investissement de 1,2 milliard de dollars pour construire une usine de production d'urée à Bécancour; a fait une première incursion dans le secteur peu développé de la biomasse agricole; a poursuivi son développement pancanadien avec l'acquisition de l'un des plus importants producteurs de porcs au Canada, une transaction qui s'est conclue après la fermeture des états financiers 2012; a renforcé sa solidité financière grâce à l'émission de 100 millions de dollars d'actions privilégiées; et a poursuivi le déploiement du projet Chrysalide afin d'améliorer son efficacité.

« Ces résultats confirment une fois de plus que les coopératives, qui ont en général mieux résisté à la crise financière que bien des entreprises, sont en mesure de conjuguer avec succès respect des individus, progrès social, développement durable, efficacité et réussite financière, a souligné M. Claude Lafleur, Chef de la direction. »

Faits saillants 
(Exercices clos les 27 octobre 2012 et 29 octobre 2011)
(En millions de dollars, sauf indication contraire) 2012 2011 Variation
Excédent avant ristournes et impôts sur l'excédent 96,6 92,7 4 %
Ventes (produits ou chiffre d'affaires) 4 867,1 4 442,4 10 %
Ristournes 32,2 36,5 (12 %)
Actif 1 517,1 1 393,3 9 %
Avoir de la société et actions privilégiées 590,4 457,1 29 %

Tous les secteurs d'activité ont contribué aux excellents résultats de l'année, que ce soit les productions végétales et animales ou la commercialisation des grains (marques Elite et La Coop), la quincaillerie et les machines agricoles (marque Unimat), l'énergie (marque Sonic) ou la transformation des viandes (marque Olymel).

En ce qui touche l'excédent, les résultats ont bénéficié plus particulièrement de la contribution d'Agronomy Company of Canada Ltd, une société acquise en 2008, ainsi que d'Agrico Canada Limited/Limitée, un important distributeur de fertilisants canadien acquise en septembre 2011. Les secteurs de la quincaillerie et de l'énergie ont également bien fait, de même que celui de la volaille d'Olymel, grâce à l'amélioration des marges sur intrants. Seul le secteur porcin d'Olymel a vu son excédent fléchir en 2012, après une année 2011 exceptionnelle, en raison d'une décroissance de la production porcine au Québec et dans l'ouest du pays.

Du côté des ventes, la hausse de 10 % s'explique autant par la croissance du volume des ventes des différents secteurs d'activité que par le raffermissement des prix de vente de nombreux produits (grains, volaille et produits pétroliers, notamment). Soulignons entre autres la croissance des ventes du secteur de la volaille d'Olymel, qui a bénéficié de la progression des prix de marché, ainsi que de l'apport, pour une première année complète d'activités, d'Agrico Canada Limited/Limitée et de Grower Direct Exports, une entreprise de commercialisation des grains acquise en juillet 2011.

Des ristournes et une solidité financière accrues
La bonne performance de l'année a permis à La Coop fédérée de verser des ristournes pour une sixième année consécutive et de renforcer encore davantage sa position financière.

Les ristournes aux membres affiliés ont ainsi atteint 32,2 millions de dollars en 2012, le deuxième sommet le plus élevé de la société, comparativement à 36,5 millions de dollars en 2011, et l'avoir de la société, y compris les actions privilégiées, a grimpé à 590,4 millions de dollars au 27 octobre 2012, ce qui représente un bond de 29 % par rapport à la fin de l'exercice précédent. Cette hausse s'explique principalement par l'émission, avec succès, de deux nouvelles séries d'actions privilégiées, totalisant 80 millions de dollars.

« Nous sommes heureux de partager nos succès avec nos membres, a commenté le président, M. Denis Richard. Nous avons d'ailleurs versé, l'année dernière, pour la première fois de notre histoire, une ristourne aux producteurs de porc membres de la Filière porcine coopérative. »

Plusieurs groupes d'investissement ont également manifesté leur confiance envers La Coop fédérée en 2012. Ainsi, le Fonds de solidarité FTQ et Capital régional et coopératif Desjardins ont investi 100 millions de dollars dans le capital social de La Coop fédérée, alors que Financement agricole Canada a consolidé une facilité de crédit existante et procédé à un déboursement additionnel de 33,6 millions de dollars au profit de La Coop fédérée. « Le fait que des partenaires d'une telle qualité possédant une compréhension hors pair des enjeux qui nous préoccupent nous soutiennent financièrement augure très bien pour notre avenir, s'est réjoui M. Lafleur. »

Principales réalisations
L'année 2012 a été riche en événements. Outre les résultats financiers qui ont atteint un sommet historique et les mesures visant à renforcer la capitalisation de la société, l'année 2012 a été marquée par de nombreuses réalisations :

  • Première incursion dans le secteur des énergies renouvelables, avec la signature, en juin 2012, d'un partenariat avec l'entreprise la plus avancée en matière de biomasse au Canada, Prairie Bio-Energy Inc., située au Manitoba. Ce partenariat permettra notamment à La Coop fédérée de devenir un leader canadien dans la valorisation de la biomasse agricole.
  • Annonce, en octobre 2012, d'un investissement de 1,2 milliard de dollars, en partenariat avec la coopérative indienne Indian Farmers Fertiliser Cooperative, (IFFCO) et en collaboration avec Investissement Québec, pour l'établissement d'une usine de production d'urée à Bécancour.
  • Acquisition des actifs de Big Sky Farms inc., le plus important producteur de porc de la Saskatchewan et le deuxième plus grand au Canada. Cette acquisition, au montant de base de 65,3 millions de dollars, a été réalisée par la filiale Olymel. La confirmation que l'offre d'achat avait été retenue par Big Sky Farms a été reçue le 24 décembre 2012 et a été approuvée par les autorités de la province de la Saskatchewan le 20 janvier 2013. Les données relatives à cette acquisition n'ont pas été incluses dans les résultats de l'année 2012, puisque la transaction a été complétée après la fin de l'année financière.
  • Poursuite du déploiement des grands chantiers Chrysalide au sein des différentes entités de La Coop fédérée et du réseau des coopératives affiliées. Ces chantiers visent à aider les coopératives qui souhaitent partager certaines tâches, tout en conservant leur autonomie et leur ancrage local, à améliorer leur efficacité par la recherche de synergies et la chasse aux actifs sous-utilisés.
  • Participation, à titre de partenaire majeur, au Sommet international des coopératives Plus de 2 800 personnes provenant de 91 pays ont assisté à l'événement, qui s'est tenu à Québec en octobre 2012. Ce sommet a eu lieu dans le cadre de l'Année internationale des coopératives décrétée par l'ONU pour l'année 2012.

Engagement dans le milieu notable
La Coop fédérée, y compris Olymel, a consacré en cours d'exercice un montant de 1,3 million de dollars afin d'encourager, par des dons et des commandites, des organisations et des événements qui lui paraissaient méritoires. La valorisation du métier d'agriculteur, le sport et la santé, la culture ainsi que l'aide aux milieux défavorisés ont été les principales causes soutenues par La Coop fédérée. Du côté d'Olymel, les sommes ont été principalement dirigées vers la lutte contre la précarité et la pauvreté.

En plus des sommes accordées en dons et commandites, La Coop fédérée a versé la moitié des 760 000 $ remis en cours d'exercice aux jeunes bénéficiaires du Fonds coopératif d'aide à la relève agricole. Cinquante-deux nouveaux jeunes agriculteurs ont rempli les conditions requises en cours d'exercice, ce qui porte le nombre de jeunes bénéficiaires du Fonds, en 2012, à 195. La Coop fédérée se préoccupe de la formation et de l'établissement d'une relève agricole solide, qui pourra en temps opportun prendre le relais dans le grand réseau La Coop.

Développement du marché canadien
Discrètement, mais fort efficacement, La Coop fédérée a poursuivi sa croissance hors Québec, conformément à sa planification stratégique triennale. Ainsi, au cours des cinq dernières années, La Coop fédérée a fait l'acquisition de nombreuses entreprises à l'extérieur du Québec, les plus récentes étant Agrico Canada Limited/Limitée, Big Sky Farms ainsi qu'une entreprise de commercialisation des grains de la région du Sud-Ouest ontarien (Grower Direct Exports), et signé plusieurs ententes de partenariat pour faire progresser l'organisation, dont la construction d'une usine de production d'urée à Bécancour et le développement de la biomasse agricole.

« La taille limitée du marché québécois nous oblige à investir intelligemment et à rechercher constamment des occasions qui permettront de mieux utiliser nos installations au Québec, d'exprimer l'immense potentiel de nos gens et de pousser encore plus loin les avantages concurrentiels de nos métiers, a expliqué M. Claude Lafleur. Les résultats exceptionnels que nous connaissons nous donnent aujourd'hui la solidité et la confiance pour faire connaître et rayonner notre modèle partout au Canada et même ailleurs au monde. »

À propos de La Coop fédérée
Fondée en 1922, La Coop fédérée est la plus grande entreprise agroalimentaire au Québec et se classe parmi les 100 coopératives et mutuelles les plus importantes au monde, tous secteurs confondus. Elle est la propriété de plus de 100 000 membres regroupés au sein de 102 coopératives réparties dans plusieurs provinces canadiennes. La Coop fédérée est présente  dans  l'ensemble  de  la  chaîne agroalimentaire et, en tant que grossiste, elle fournit aux producteurs agricoles des biens et des services nécessaires à l'exploitation de leur entreprise. Son réseau compte cinq bannières : Elite et La Coop (productions animale et végétale et commercialisation des grains), Unimat (quincaillerie et machines agricoles), Sonic (énergie) et Olymel (transformation des viandes). La Coop fédérée emploie plus de  9 500 personnes et son chiffre d'affaires s'élève à près de 5 milliards de dollars. En incluant ses coopératives affiliées, le réseau La Coop fédérée compte près de 15 500 employés et un chiffre d'affaires combiné de 7,8 milliards de dollars. www.lacoop.coop et twitter.com/LaCoop_federee.

SOURCE : LA COOP FEDEREE

Renseignements :

 

Source :
Ben Marc Diendéré
Directeur principal, communications et affaires publiques