RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Monopole de l'UPA : Couillard donnerait à la Régie des marchés agricoles le mandat de consulter les agriculteurs




Extrait d'une entrevue diffusée sur oieblanc.com. Images et montage: Sylviane Lord

par Jean-Pierre Lemieux
Au sujet du monopole de l'UPA, M. Philippe Couillard, candidat à la direction du Parti libéral, a montré une ouverture en précisant que c'était aux agriculteurs de décider. Cette consultation pourrait être confiée à la Régie des marchés agricoles du Québec au lieu de convoquer une commission parlementaire.
« La représentation unique existe depuis 1972 et c' est tout à fait bénéfique pour la société et le monde agricole d'en discuter. La représentation unique a eu des avantages pour les agriculteurs en évitant la fragmentation de représentation ils ont pu faire des gains importants ».
L'ex-ministre libéral était de passage à Montmagny il y a quelques jours pour donner une entrevue avec l'éditorialiste de L'Oie blanche, M. Yannick Patelli. (Lien vers l'entrevue complète)
« L'UPA pour la société québécoise ce n'est pas un passif c'est un actif ». M. Couillard souhaite une consultation mais ne voudrait pas que cela se répète à tous les quatre ans. Donnons la chance aux agriculteurs de s'exprimer a-t-il ajouté peut-être que les changements souhaités se feraient « par une réforme à l'intérieur de l'UPA ».
Pour M. Couillard c'est clair que « ce n'est pas au gouvernement de décider cela, c'est aux agriculteurs . Ce n'est pas au gouvernement d'imposer un modèle. Le temps est venu après 40 ans d'avoir une discussion sur la question».