RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'industrie bioalimentaire : un acteur majeur de l'économie québécoise



QUÉBEC, le 19 févr. 2013 /CNW Telbec/ - L'édition 2012 du Profil sectoriel de l'industrie bioalimentaire du Québec, réalisée conjointement par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et l'Institut de la statistique du Québec, est maintenant disponible. Elle confirme que l'industrie bioalimentaire continue à jouer un rôle déterminant dans l'économie québécoise, notamment par une contribution importante à la création de la richesse collective, malgré le léger repli qu'elle a connu.

Maintien du PIB réel bioalimentaire en 2011

L'année 2011 a vu le produit intérieur brut (PIB) de cette industrie atteindre les 22,0 milliards de dollars1. Ce PIB équivaut à 7 % du PIB québécois. Le Profil sectoriel de l'industrie bioalimentaire au Québec. Édition 2012 révèle également que, de 2008 à 2011, le secteur bioalimentaire québécois a maintenu un taux de croissance annuel moyen de 0,8 % (de 21,5 à 22 milliards de dollars), alors que le taux correspondant de l'ensemble de l'économie au Québec s'établissait à 1,1 %.

Au Québec, pour l'année 2011, l'industrie de la fabrication des aliments, des boissons et du tabac représente 32,5 % du PIB réel bioalimentaire. Suivent, par ordre d'importance, le secteur de la distribution de gros et de détail de produits alimentaires (28,5 %), les services de restauration et les débits de boissons (22,0 %), de même que le secteur de la production agricole et de la pêche (cultures et élevages, pêche, chasse et piégeage, soutien de l'agriculture) (17 %).

Léger fléchissement de l'emploi dans l'industrie bioalimentaire de 2010 à 2011

En 2011, l'industrie bioalimentaire a fourni près de 475 000 emplois, soit une baisse de 0,4 % par rapport à 2010. De 2008 à 2011, le nombre d'emplois dans l'industrie bioalimentaire a fléchi en moyenne de 0,9 % par année. Dans cette période, la réduction de l'emploi bioalimentaire s'observe principalement dans les magasins d'alimentation où la décroissance moyenne est de 3 % par année. Ce secteur d'activité procurait 127 600 emplois en 2011, ce qui représente 26,9 % des emplois de l'industrie bioalimentaire, contre 28,7 % en 2008. Assurant 12,6 % de la totalité des emplois au Québec en 2008, l'industrie bioalimentaire a vu sa part diminuer à 12 % en 2011.

Investissements stables dans l'industrie bioalimentaire

En 2011, les entreprises du secteur bioalimentaire ont investi près de 2,2 milliards de dollars. C'est 0,8 % de moins qu'en 20102. De 2010 à 2011, les entreprises de fabrication d'aliments et les grossistes-distributeurs de l'alimentation ont fait bonne figure avec un accroissement de leurs investissements respectifs de 31,1 % et de 43,0 %. Par contre, les investissements ont baissé dans les secteurs du commerce de détail (-19,5 %), des services alimentaires (-22,7 %) et de la production agricole (-6,9 %).

Des recettes monétaires de marché en croissance

En 2011, les recettes monétaires provenant du marché se sont chiffrées à 7,3 milliards de dollars; il s'agit d'un bond de 11,6 % par rapport à 2010. Dans ce résultat, les productions animales ont engrangé des recettes de 4,9 milliards de dollars, en hausse de 9,5 % au regard de 2010, et les productions végétales, de 2,4 milliards de dollars, pour une amélioration de 16,2 % en comparaison de 2010.

Durant la période qui va de 2008 à 2011, les productions animales et végétales ont progressé selon une moyenne annuelle de 4,3 % et de 4,5 % respectivement. Dans la rubrique des productions animales, la hausse moyenne annuelle des recettes monétaires du marché repose principalement sur les secteurs de la production porcine (11,3 %), des œufs de consommation (3,9 %), de la production ovine (3,9 %), des veaux (1,5 %) et de la volaille (3,3 %). Parmi les productions végétales, le soja s'est distingué par une hausse annuelle moyenne de 12,1 % au même chapitre des recettes monétaires en provenance du marché. On remarque d'autres hausses d'importance dans la culture du canola (7,9 %) et celle de la pomme de terre (7,4 %). À l'opposé, le secteur des petits fruits a accusé une baisse annuelle moyenne de 1,4 % au cours de la même période. Notons que le secteur des bovins a aussi enregistré une baisse annuelle moyenne de 6,5 %.

Le bioalimentaire québécois accentue ses échanges commerciaux internationaux

Distribuées dans plus de 160 pays, les exportations de l'industrie bioalimentaire québécoise ont atteint une valeur de 5,6 milliards de dollars en 2011, soit une augmentation de 12,7 % par rapport à l'année précédente. Quant aux importations bioalimentaires, elles ont totalisé 5,8 milliards de dollars en 2011; elles affichent ainsi une hausse de 23 % au regard de 2010.

De 2008 à 2011, les États-Unis sont demeurés la principale destination des exportations bioalimentaires du Québec en enlevant une part de 56 %; ils sont suivis de l'Union européenne (12,2 %) et du Japon (9,4 %).

Pour consulter l'ensemble des données statistiques sur l'industrie bioalimentaire québécoise, les personnes intéressées peuvent télécharger gratuitement la version électronique de l'édition 2012 du Profil sectoriel de l'industrie bioalimentaire au Québec à l'adresse Internet suivante : http://www.stat.gouv.qc.ca/publications/ind_bioalimentaire/prof_bio.htm.

Nouvelle méthodologie pour le calcul du PIB

Depuis le 14 décembre 2012, les données du produit intérieur brut provincial-territorial par industrie ont fait l'objet de révisions. Au nombre des changements qui ont été apportés, signalons la nouvelle année de référence qui est désormais 2007 pour les données en dollars enchaînés. Elle remplace l'année 2002, qui était utilisée précédemment.

Pour plus ample information, consultez le site Internet de Statistique Canada à l'adresse http://www23.statcan.gc.ca/imdb/p2SV_f.pl?Function=getMainChange&SurvId=1303&SurvVer=2&InstaId=15560&SDDS=1303&lang=fr&db=imdb&adm=8&dis=2.