RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La Financière agricole contre-attaque 75 producteurs de porcs !





Par Jean-Pierre Lemieux, La Vie Agricole
La Financière agricole du Québec (FAQ) a demandé le 24 janvier dernier à la Cour supérieure de rejeter la poursuite intentée par quelque 75 producteurs de porcs défendus par Me Gérard Samet, estimant qu'elle est abusive et mal fondée en ajoutant que même si les allégués étaient vrais « plusieurs des paragraphes de la demande sont basés sur des obligations imposées par les organes politiques qu'a dû appliquer la défenderesse et non des fautes qu'elle aurait commises ».
Les Agriculteurs lésés par la Financière agricole (ALFA) estiment que « les difficultés économiques et financières qui ont conduit plusieurs d'entre eux à la faillite » ont été causées par la Financière notamment parce que le calcul des coûts de production a été faussé dans le calcul de l'ASRA. Les membres du conseil d'administration de l'ALFA que La vie agricole a rencontré à Saint-François le 2 février dernier estiment tous que ce n’est pas leur gestion qui a causé leur perte. Plusieurs ont d'ailleurs déjà vu leurs activités soulignées par des prix.
M. Charles Proulx, un ancien président de l'UPA de la Côte-du-Sud, qui fait partie du groupe estime que c'est la faute de la FAQ car en 2008 la banque lui a consenti un prêt parce qu'il avait une entente avec la Financière : « Je reçois un prix du marché, si le marché n'est pas là j'ai l'assurance stabilisation qui compense. Quatre mois plus tard, en janvier, on a coupé l'équivalent de 100 000$ par année sur ma ferme. L'erreur ne vient pas de moi. » M. Proulx invite les producteurs à joindre le groupe, il est encore temps « pour prouver qu’on n’a pas fait de faute, que la faute est venue d’ailleurs ».
M. Yvon Brochu, un autre producteur membre de l'ALFA, réagit mal aux critiques qui disent que les producteurs comme lui sont dans cette situation parce qu'ils n'ont pas su s'adapter. « Quand ça fait 38 ans que t'es en agriculture, si on n'avait pas été capable de s'adapter on serait tombé bien avant ça ».
L'affaire a été renvoyée au 14 mars pour statuer sur la requête en rejet de la FAQ et sur la requête de l'ALFA qui voudrait qu'un juge soit assigné au dossier.