RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le Québec agricole soviétique



À l’heure où Gérard Depardieu promeut la Russie de Vladimir Poutine comme modèle de démocratie ce n’est pas tout le monde qui voit ce système soviétique comme exemple de liberté ! Nous publions dans nos pages la lettre de l’UPA reçue par M. Roland Daneau dans laquelle il est exclu de sa fédération pour être devenu membre des Céréaliers du Québec. ``Il s’agit d’une perte de liberté grave`` selon Gilles Brouillard président des Céréaliers du Québec. Être banni de L’UPA pour penser différent voilà bien quelque chose d’étrange dans un monde moderne comme le Québec. Il y a un ``air d’Union Soviétique dans tout cela`` disait encore Gilles Brouillard rencontré récemment. Nous reviendrons dans les prochains numéros sur ces cas d’agriculteurs membres volontaires dans d’autres organisations syndicales que L’UPA qui semblent vivre des difficultés avec le syndicat qui leur est imposé par la loi.
Autre sujet à suivre en 2013 : Les ambitions du gouvernement péquiste qui souhaite créer une banque de terre. Pour Jacques Cartier, président du Conseil des entrepreneurs agricoles, ``le gouvernement en créant cette nouvelle institution inspirée du fonctionnement d’Investissement Québec prépare une supervision de l’achat des terres par des fonctionnaires en raison d’une soit disant menace des investisseurs Chinois qui n’en est pas une ! Et cela risque de coûter cher en intermédiaire ! ``. Pour Jacques Cartier la loi est claire : ``Un investisseur étranger a le droit d’acheter s’il réside ensuite au moins deux ans au Québec. Par ailleurs les Ontariens sont libres d’acheter des terres québécoises et de nombreux québécois sont encore acheteurs au prix du marché des terres de la vallée du Saint-Laurent. ``
``Avouons pour l’anecdote qu’il est surprenant d’entendre Pauline Marois, première ministre du Québec, nous parler en décembre dernier au congrès de L’UPA de protection des terres agricoles quand elle essaye de vendre les siennes à un investisseur étranger`` me glissait un collaborateur de prestige récemment. Mais plus rien ne nous étonne en politique québécoise ! Si les péquistes sont venus pour faire différent il va falloir qu’ils le montrent en 2013 privément et publiquement !
Yannick Patelli