RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Abolition de la mesure du 25 % : une excellente nouvelle



LONGUEUIL, QC, le 20 déc. 2012 /CNW Telbec/ - L'Union des producteurs agricoles salue l'abolition de la mesure du 25 %. « C'est une excellente nouvelle pour les producteurs qui, ces dernières années, ont vécu difficilement l'ajustement arbitraire de leurs coûts de production menant à des compensations inadéquates en période difficile », a déclaré le président général de l'Union, M. Marcel Groleau.
Rappelons que cette mesure de resserrement, adoptée il y a trois ans par La Financière agricole du Québec (FADQ), est à l'origine d'une baisse significative des compensations versées dans le cadre du programme d'assurance-stabilisation des revenus agricoles (ASRA), précarisant ainsi des milliers d'entreprises agricoles évoluant déjà dans un contexte difficile, particulièrement dans les secteurs porcin, bovin, ovin et des petites céréales.
L'annonce très attendue d'aujourd'hui concrétise l'engagement à la fois de la première ministre du Québec, Mme Pauline Marois, durant la campagne électorale et du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. François Gendron, le 5 décembre dernier dans le cadre du Congrès général de l'UPA. Le ministre indiquait en effet à ce moment, à la très grande satisfaction des quelque 400 délégués, que des bonnes nouvelles allaient suivre d'ici quelques jours. C'est effectivement le cas.
Dans l'attente d'un bilan des différentes mesures mises en place depuis 2009, tel qu'annoncé par le ministre le 31 octobre dernier, la décision d'abolir celle du 25 % est de bon augure. « Notre vision d'une agriculture produisant « plus », « meilleur » et « mieux » nécessite un contexte de stabilité permettant à nos 30 000 entreprises agricoles d'innover et d'investir. Cette annonce s'inscrit assurément dans cette direction », a conclu M. Groleau.
Source : Éliane Hamel Directrice, Service des communications