RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le prix Laurent-Barré à Léonard Otis



QUÉBEC, le 6 déc. 2012 /CNW Telbec/ - En marge de son 88e Congrès général annuel, l'Union des producteurs agricoles (UPA) est fière d'annoncer le lauréat du prix Laurent-Barré.
Créé en 2005, le prix Laurent-Barré a pour but de rendre hommage à un agriculteur ou une agricultrice ayant, par son engagement au sein du syndicalisme agricole, marqué l'histoire et contribué à l'essor de l'agriculture québécoise.
Lauréat 2012 : M. Léonard Otis
C'est avec un grand plaisir que l'UPA souligne la contribution exceptionnelle de M. Léonard Otis à l'agriculture, aux forêts et au syndicalisme agricole québécois.
Considéré comme un précurseur des concepts d'occupation du territoire et de développement durable, M. Léonard Otis a été un défenseur de première ligne des projets visant à assurer l'avenir de la région de Rimouski, de ses villages, de la foresterie communautaire et de la gestion commune des ressources.
Grand bâtisseur, il est à l'origine du concept de « ferme forestière » vouée à la mise en valeur du territoire pour faire vivre la famille, créant ainsi le principe de l'aménagement. Ce principe est d'ailleurs expliqué dans un livre dont il est l'auteur : « Une forêt pour vivre ». M. Léonard Otis s'est aussi démarqué au regard de la mise en marché collective par la réalisation de quatre plans conjoints dans le secteur forestier, en plus d'avoir contribué à la mise sur pied d'une usine de papier, Norampac Cabano (division de Cascades).
Le passage à l'UPA de M. Léonard Otis est éloquent. Reçu membre de l'Ordre du Canada en 1983, et récipiendaire du grand prix de la ruralité en 2008 décerné par Solidarité rurale, il a aussi reçu le prix Henri-Paul-Gagnon en 2010 de la Fédération des producteurs de bois du Québec. Plus récemment, en 2012, il fut honoré par l'Université du Québec à Rimouski pour sa contribution remarquable à la ruralité et au développement régional.
Reconnu pour son attachement profond aux valeurs syndicales, c'est avec reconnaissance que les productrices et les producteurs québécois lui disent chaleureusement : merci.
SOURCE : Union des producteurs agricoles
Éliane Hamel Directrice, Service des communications Union des producteurs agricoles