RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le Conseil des entrepreneurs agricoles parle de "produire librement"



Saint-Hyacinthe, le 4 décembre 2012 – « Il manque l’essentiel : PRODUIRE LIBREMENT ! », voilà la réaction du président du Conseil des entrepreneurs agricoles (CEA) M. Jacques Cartier suite à l’ouverture du congrès annuel de l’UPA et du discours inaugural prononcé aujourd’hui par son président Marcel Groleau. Les thèmes « Produire Plus » « Produire Meilleur » « Produire Mieux » ont en effet été retenus comme thématique du congrès 2012. Ils sont également les objectifs défendus par l’UPA auprès du gouvernement du Québec qui travaille présentement au contenu de sa politique de souveraineté alimentaire qui sera déposée rapidement en 2013. Pour Jacques Cartier « Si l’on veut réellement Produire Plus, Produire Meilleur et Produire Mieux, la condition fondamentale est de permettre aux producteurs de PRODUIRE LIBREMENT. » Pourtant, comme le mentionnait le président de l’UPA dans son discours, les producteurs agricoles sont des entrepreneurs qui gèrent leurs entreprises. Ils veulent être rentables et vivre décemment.
Pour le CEA, cela implique que les agriculteurs puissent retrouver leur liberté de gérer eux-mêmes leurs affaires en fonction de leurs spécificités et des objectifs de leur ferme. Cette autonomie devrait se traduire dans la liberté d’adhésion et de cotisation à l’organisme syndical de leur choix et de disposer de leur produit agricole quand bon leur semble et aux conditions qu’ils jugent avantageuses pour leur ferme : « Quand 82% des producteurs disent NON au maintien de l’Agence de vente obligatoire dans le secteur du blé de consommation humaine, cela est une démonstration claire que les producteurs exigent d’être maître de leur mise en marché comme tout bon entrepreneur. C’est une condition sine qua non pour être viable et rentable » rappelle M. Cartier.
Le CEA compte sur un appui de plus en plus fort chez les producteurs agricoles du Québec. Il regroupe maintenant plus de 2 500 producteurs et est en pleine période de recrutement suite aux nombreuses sollicitations découlant de la nomination de son nouveau président Jacques Cartier en octobre 2012. Le CEA regroupe cinq associations de producteurs, l’Association des jardiniers maraîchers du Québec, l’Association de défense des producteurs de bovins, l’Association des érablières-transformateurs des produits de l’érable, l’Association des producteurs de gazon du Québec ainsi que les Céréaliers du Québec.
Source : Gilles Brouillard, Conseil des entrepreneurs agricole (450) 223-4359