RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Investissement dans l’industrie émergente des bioproduits



Winnipeg (Manitoba), le 30 novembre 2012 – Un organisme manitobain est à l’avant garde de la mise au point de pièces de véhicule composites qui sont fabriquées de fibres de lin et de chanvre. La députée Joyce Bateman (Winnipeg-Centre-Sud) a annoncé aujourd'hui, au nom du ministre de l'Agriculture Gerry Ritz, l'octroi d'une contribution à deux projets innovateurs qui offriront de nouveaux débouchés aux producteurs canadiens de lin et de chanvre et aideront à développer le secteur florissant des biomatériaux composites au Manitoba.
« Le gouvernement appuie fermement l'innovation, et le secteur agricole a été un chef de file en la matière en créant de nouveaux débouchés stimulants qui créent des emplois, sont avantageux pour l'environnement et accroissent les profits de nos producteurs de lin et de chanvre, a affirmé la députée Bateman. En mettant au point des matériaux composites innovateurs fabriqués à partir de résidus de culture, la possibilité que les produits agricoles soient de plus en plus adoptés par l’industrie manufacturière est bien réelle. »
Cette contribution fédérale de plus de 210 000 $ aidera le Composites Innovation Centre (CIC) à évaluer et à mettre au point une technologie de fabrication de matériaux composites à partir de fibres de lin et de chanvre et à l’utiliser pour créer des biomatériaux à haut rendement. Puisque l’intérêt mondial pour la fabrication de véhicules légers à partir de matériaux renouvelables est considérable, le CIC collaborera avec le secteur, le gouvernement et les établissements d’enseignement pour que les agriculteurs puissent bénéficier d’avantages économiques mesurables grâce à une utilisation à valeur ajoutée du lin et du chanvre qu’ils cultivent.
Une première contribution de 154 000 $ servira à trouver un moyen d’utiliser les fibres cultivées au Manitoba dans la mise au point de pièces biocomposites prototypes pour l’industrie de la machinerie agricole, notamment les capots des tracteurs, le blindage latéral et le toit de la cabine du conducteur. Ce projet offrira au secteur agricole des avantages économiques et environnementaux grâce à la fabrication de pièces de tracteur moins onéreuses au moyen de matières premières, un processus dont l’empreinte environnementale est faible.
Une autre contribution de 57 000 $ aidera à évaluer l’utilisation des fibres de lin comme renforcement léger dans le plastique moulé par injection utilisé dans les garnitures intérieures des automobiles. Les producteurs de lin bénéficieront de ce projet qui leur offrira une autre occasion d’élargir et de diversifier leurs activités et leurs sources de revenus.
« Grâce à ces nouveaux projets, les agriculteurs pourront tirer des avantages directs de la recherche sur l’amélioration des fibres agricoles, a dit M. Simon Potter (Ph. D.), responsable sectoriel de l’Innovation des produits et de l’infrastructure civile au CIC. Dorénavant, ils pourront utiliser de la machinerie agricole fabriquée à partir des produits qu’ils cultivent eux-mêmes. »
L’investissement du gouvernement Harper s’inscrit dans le cadre du Programme canadien d’adaptation agricole (PCAA), une initiative quinquennale (2009-2014) de 163 millions de dollars qui aide le secteur agricole canadien à s'adapter et à demeurer compétitif. Au Manitoba, le volet régional du Programme est administré par le Conseil d'adaptation rurale du Manitoba (CARM).
Pour en savoir plus sur le PCAA, veuillez visiter le site www.agr.gc.ca/pcaa.
Pour vous renseigner davantage sur le CARM, veuillez visiter le site www.mrac.ca.
Pour communiquer avec le CIC, veuillez visiter le site www.compositesinnovation.ca.
Source: Jeff English Attaché de presse Cabinet de l'honorable Gerry Ritz