RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Terre recherche agriculteurs : un premier cas succès



Jonathan Bruderlein et Jolianne Demers sont diplômés au BAC en agronomie de McGill en 2009.

À la fin de leurs études ils se sont mis à la recherche d’une terre pour s’établir et démarrer leur entreprise agricole, la Ferme Mélilot. Ils ont d’abord profité de l’incubateur d’entreprises maraîchères biologiques de Coaticook ce qui leur a permis de développer des façons de faire et de prendre de l’expérience. Puis, ils ont loué une terre de quatre acres à Bromont. À l’automne 2011, Jonathan et Jolianne entendent parler de la Banque de terres agricoles de Brome-Missisquoi. Peu de temps après avoir signifié leur intérêt à participer au projet ils ont été mis en contact avec le propriétaire avec qui ils ont signé une entente de location avec option d’achat sur cinq ans. « C’est sûr que cela nous encourage à penser à long terme » explique Jonathan. Il ajoute : « Le but pour nous est d’acheter à un moment où l’entreprise sera capable de le faire. Pouvoir développer notre entreprise et apprendre à connaître la terre ici est un grand avantage. C’est comme pour une paire de souliers. Il n’y a pas beaucoup de magasins qui te permettent de les essayer pendant quelques semaines avant de les acheter! »

La Ferme Mélilot a produit cette année une centaine de paniers hebdomadaires composés d’une trentaine de légumes différents qui sont cultivés sur une superficie d’environ deux hectares (5 acres). Ils vendent leurs produits au restaurant Crudescence de Montréal et à des familles via le programme d’ASC d’Équiterre. Une partie des travaux aux champs sont réalisés par deux chevaux de traits qu’ils ont achetés à une communauté Amish de l’Ontario. Quelques animaux complètes la ferme : chèvres, cochons, poules.

D’autres jumelages en cours
L’été 2012 a été très actif pour l’équipe de la Banque de terres. Près de trente nouvelles propriétés situées dans Brome-Missisquoi se sont inscrites au projet. Une dizaine d’aspirants agriculteurs ont également soumis leur candidature. Des jumelages sont en cours entre des propriétaires et des agriculteurs pour la production de houblon, d’ail, de fourrages et de la coupe de bois. Depuis la mi-septembre, un site web est disponible pour consulter l’offre de terre et un guide pour la rédaction d’une entente au niveau juridique pourra être téléchargé en ligne. Si la relance agricole de la région vous tient à cœur, et que vous avez envie d’y participer, voici comment vous pouvez passer à l’action! www.banquedeterres.ca

source : MRC Brome Missisquoi et GRAPP