RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'industrie du bleuet sauvage veut améliorer sa compétitivité internationale



Truro (Nouvelle-Écosse), le 16 novembre 2012 - L'industrie canadienne du bleuet sauvage améliorera sa compétitivité internationale grâce à un investissement du gouvernement Harper. Le député Scott Armstrong (Cumberland – Colchester –Musquodoboit Valley), au nom du ministre de l'Agriculture Gerry Ritz, a annoncé aujourd'hui l'octroi d'une contribution à la filiale canadienne de l'Association des bleuets sauvages de l'Amérique du Nord (WBANA-Canada) pour le développement et l'expansion des marchés internationaux du bleuet sauvage.
« Notre gouvernement aide les producteurs canadiens à augmenter le volume des exportations de bleuets sauvages de haute qualité vers les marchés cibles, car il sait que le commerce crée des emplois et de la croissance économique, a déclaré le député Armstrong. Grâce à cet investissement, WBANA-Canada peut entreprendre des études de marchés et des activités promotionnelles et participer à des expositions commerciales internationales pour mieux faire connaître la valeur, la qualité et la diversité des bleuets sauvages canadiens. »
Le Canada étant le plus gros producteur-exportateur mondial de bleuets sauvages, cette contribution de 700 000 $ aidera les producteurs canadiens à consolider leur position sur le marché mondial. Les exportations canadiennes en 2011 ont été évaluées à 199 millions de dollars, ce qui a conféré au bleuet le premier rang parmi les fruits exportés du Canada. Le bleuet sauvage contribue de façon appréciable à l'économie agricole dans les collectivités rurales du Québec et du Canada atlantique. Cette production a généré des recettes de 86 millions de dollars en 2011.
« La WBANA est très reconnaissante au gouvernement fédéral pour cet investissement qui nous aidera à stimuler la demande mondiale de bleuets sauvages canadiens, a déclaré John Cameron, représentant de l'industrie de la Nouvelle-Écosse au conseil d'administration de la WBANA-Canada. L'accroissement de la demande permettra d'augmenter la production et de créer des emplois dans bon nombre de régions rurales de l'Est du Canada. Je ne pense pas que vous pourriez trouver un meilleur partenariat ou un meilleur exemple des résultats positifs que peut produire la collaboration entre l'industrie et le gouvernement. »
Cette aide du programme Agri-marketing de Cultivons l'avenir renforce la raison pour laquelle les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont désigné récemment le développement des marchés comme une priorité du cadre Cultivons l'avenir 2. Le nouvel accord quinquennal (2013 à 2018) prévoit des investissements de plus de trois milliards de dollars dans des initiatives stratégiques d'innovation, de compétitivité et de développement des marchés, sans compter le généreux financement pluriannuel des programmes de gestion des risques de l'entreprise.
La contribution annoncée aujourd'hui fait partie d'un investissement de 88 millions de dollars dans le cadre du programme Agri-marketing, une initiative qui aide le secteur à mettre en oeuvre des stratégies internationales à long terme pour améliorer sa capacité de commercialisation, son innovation et sa compétitivité. Le programme englobe également la stratégie de la marque Canada, une initiative qui a pour but d'aider le secteur à se démarquer de ses principaux concurrents et de lui procurer un avantage concurrentiel sur les marchés internationaux. Pour en savoir plus long sur le programme Agri-marketing, veuillez visiter le site Web www.agr.gc.ca/agri-marketing.
Jeff English Attaché de presse Cabinet de l'honorable Gerry Ritz