RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Investissement pour évaluer les besoins de la prochaine génération de leaders agricoles



Toronto (Ontario), le 19 novembre 2012 - Le gouvernement Harper aide le secteur agricole à faciliter la naissance d'une nouvelle génération de leaders agricoles. Le député Mark Adler (York- Centre), au nom du ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz, a annoncé aujourd'hui à Toronto, au cours du Ontario Young Farmers Forum, un investissement dans deux initiatives qui aideront à déterminer les occasions dont la prochaine génération d'agriculteurs pourra bénéficier et à trouver des solutions aux défis auxquels elle devra faire face.
« La grande priorité de notre gouvernement demeure l'économie, et l'industrie agricole du Canada y joue un rôle d'importance en créant des emplois et en préservant sa vigueur, a déclaré le député Adler. Nous sommes déterminés à ce que la relève agricole profite des occasions dont elle a besoin en matière d'éducation et de développement des compétences en leadership, et ce, pour qu'elle puisse jouir d'un avantage concurrentiel dans l'avenir. »
Le Rural Ontario Institute (ROI) recevra 202 000 $ pour procéder à une évaluation en profondeur des programmes actuels et antérieurs sur le leadership agricole afin de déterminer les lacunes et de trouver les meilleures solutions pour les combler. Cet examen mettra à contribution d'anciens programmes sur le leadership en agriculture, comme l'Advanced Agricultural Leadership Program (AALP), et les résultats de recherche et de projets pilotes exécutés par le ROI pour aider ce dernier à mettre au point une stratégie exhaustive qui fixera l'orientation des prochains programmes sur le leadership agricole en Ontario.
« Nous nous réjouissons du fait qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada, par cet investissement, reconnaisse l'importance de contribuer à l'orientation future des compétences en leadership, a déclaré M. Rob Black, premier dirigeant du Rural Ontario Institute. Ce projet donne au ROI l'occasion de réaliser un examen en profondeur du AALP, lequel existe depuis de nombreuses années, afin de déterminer les modifications à apporter à son contenu et à ses méthodes de prestation pour parvenir aux meilleurs résultats en bénéficiant des meilleurs coûts. Cet examen servira également à trouver des techniques de recrutement des futurs participants au Programme et à produire une estimation de ses avantages macroéconomiques pour l'industrie agricole et les communautés rurales. »
La Junior Farmers' Association of Ontario (JFAO) a reçu un montant de 53 500 $ pour évaluer les problèmes qui se présentent aux nouveaux agriculteurs de la province. Ce projet portera sur les obstacles qui restreignent l'accès des nouveaux cultivateurs potentiels à l'agriculture et sur les possibilités qui s'offrent à ce groupe démographique clé. Un comité directeur, constitué de la Fédération de l'agriculture de l'Ontario, de la Fédération des agriculteurs chrétiens de l'Ontario, du programme FarmStart, de TD Canada Trust, de la Banque de Montréal et des 4H de l'Ontario, veillera à orienter cette étude. Les résultats provisoires de cette dernière sont présentés au Ontario Young Farmers Forum.
« Cet investissement permet à la JFAO de sensibiliser les nouveaux agriculteurs et de les aider à comprendre les défis et les possibilités qui se présentent à eux, a déclaré Mme Sarah McLaren, présidente de la JFAO. Les nouveaux agriculteurs profiteront du soutien d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, qui aura créé une feuille de route destinée à la prochaine génération d'entrepreneurs agricoles. »
Cet investissement du gouvernement Harper provient du Programme canadien d'adaptation agricole (PCAA), une initiative de 163 millions de dollars sur cinq ans (2009-2014) qui vise à aider le secteur agricole canadien à s'adapter et à demeurer concurrentiel. En Ontario, l'exécution régionale du PCAA est assurée par le Conseil de l'adaptation agricole (CAA).
Jeff English Attaché de presse Cabinet de l'honorable Gerry Ritz