RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Première rencontre entre Gerry Ritz et François Gendron



MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 9 nov. 2012) - Le ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz et le vice-premier ministre et ministre de l'Agriculture des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, François Gendron, ont tenu leur première rencontre hier à Montréal dans un esprit de collaboration pour le développement à long terme du secteur agricole et agroalimentaire du Québec. « Je reconnais que les producteurs de certaines régions du Québec font face à des décisions difficiles suite aux effets de la sécheresse de cet été, a déclaré le ministre Ritz. Je tiens à assurer les producteurs québécois que nous travaillons en étroite collaboration avec le gouvernement du Québec pour compléter une évaluation de la situation qui reflète la situation unique de ces régions.» Les représentants des gouvernements fédéral et provincial évaluent les répercussions de la sécheresse pour les producteurs ayant subi des pertes. Ils se sont entendus sur l'importance de compléter le processus d'évaluation aussitôt que possible. Cette évaluation permettra aux gouvernements d'agir rapidement en utilisant les programmes existants, incluant Agri-Stabilité, Agri-Investissement et Agri-relance. La rencontre a également permis d'aborder différents enjeux touchant le développement agricole et agroalimentaire du Québec. Les ministres ont notamment discuté de la mise en place du prochain cadre de politique agricole Cultivons l'avenir 2 qui permettra aux gouvernements fédéral et provinciaux d'aider les producteurs et transformateurs, au Québec et partout au Canada, à développer leur entreprise et à stimuler notre économie en ouvrant de nouveaux marchés et en investissant dans l'innovation et la compétitivité. Les ministres ont discuté des pressions financières auxquelles fait face l'industrie porcine au Québec, ainsi que des progrès réalisés dans le cadre du plan d'action gouvernement-industrie annoncé le 24 octobre. Les ministres ont réaffirmé qu'ils continueront de surveiller la situation de près avec les représentants de leur ministère. Les ministres ont réitéré l'importance des régimes de commercialisation pour les industries canadiennes des œufs, des produits laitiers et de la volaille, lesquels assurent des recettes équitables et la stabilité aux producteurs, la régularité des approvisionnements aux transformateurs et répondent de façon satisfaisante à la demande des consommateurs pour des produits sains et de première qualité. Alors qu'ils cherchent de nouveaux débouchés commerciaux pour les agriculteurs canadiens, notamment par la conclusion d'un accord de libre-échange avec l'Union européenne, notre gouvernement continuera à défendre les industries canadiennes et la gestion de l'offre. De plus, les ministres étaient heureux d'en être venu à un accord de principe sur la définition de la norme sur le vin de glace. Pour les ministres, il est important que le raisin destiné à la production du vin de glace soit gelé naturellement sur la vigne, dans le but de protéger l'intégrité du produit final. « Cette rencontre cordiale a permis de jeter les bases d'une relation que je souhaite constructive, pour le bénéfice des agricultrices et agriculteurs et l'ensemble du secteur agroalimentaire au Québec. Les enjeux sont majeurs et j'ai sensibilisé mes homologues à la différence québécoise en matière agroalimentaire », a déclaré le ministre François Gendron.
Source: Jeff English Attaché de presse Cabinet de l'honorable Gerry Ritz