RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La mesure d’efficacité dite du 25 % de l'ASRA est devancée



Québec, le 31 octobre 2012. – Le vice-premier ministre et ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. François Gendron, demande à La Financière agricole du Québec (FADQ) de devancer le remboursement, pour l’année financière en cours, de la mesure d’efficacité dite du 25 %, rattachée au Programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA).
Au total, c'est plus de 20 M$ qui seront versés directement aux entreprises agricoles du Québec, dans un contexte où elles ont à subir la hausse du prix des grains. « L’ensemble des milieux agricoles s’était opposé farouchement à cette mesure lorsqu’elle a été instaurée par le gouvernement libéral. La mission de La Financière agricole du Québec, qui est de soutenir les producteurs, a été détournée par l’ancien gouvernement. En agissant ainsi, nous maximisons l’effet stabilisateur de l’ASRA et cela profitera à plus de 14 000 entreprises agricoles au Québec », a indiqué le ministre.
Une enveloppe de 9 M$ permettra d’aider directement les producteurs du porc du Québec. « Nos entrepreneurs font face actuellement à fortes pressions avec la hausse du prix des grains et la récolte de fourrage est décevante dans bien des régions. Il est important d'agir au bon moment », a affirmé M. Gendron.
Le ministre entend également s’assurer que la FADQ dresse un bilan des mesures de resserrement qui lui ont été imposées en 2009. « Ce bilan donnera lieu à ajustements au besoin. Néanmoins, notre gouvernement a la ferme intention d’abolir définitivement la mesure dite du 25 %, comme nous nous y sommes engagés durant la campagne électorale », a conclu M. Gendron.
Source: Maxime Couture Attaché de presse Cabinet du vice-premier ministre et ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation