RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le porc du Québec à l'honneur : Chefs et producteurs unissent leurs efforts



Légende photo (de gauche à droite) : Norman Johnston, sous-ministre de l'Agriculture, des pêcheries et de l'Alimentation, Isabelle Huot, David Boissonneault, président de la Fédération des producteurs de porcs du Québec et le chef Martin Juneau.

MONTRÉAL, le 26 oct. 2012 /CNW Telbec/ - C'est vendredi qu'étaient réunies à la Société des arts technologiques (SAT) 600 personnes, dont de nombreux chefs, producteurs, consommateurs et influenceurs du milieu de l'alimentation au Québec, pour célébrer les 32 coupes différentes qu'offre le porc québécois.

Les chefs le savent : tout est bon dans le cochon
Le potentiel du porc du Québec en matière de versatilité et de créativité est sans bornes et les chefs l'ont compris, car ils considèrent le porc comme une matière de première qualité qui leur permet d'innover. De nombreux chefs, dont Anne Desjardins, Laurent Godbout, Martin Juneau étaient présents à cette grande célébration du porc du Québec afin de faire découvrir aux invités ces nouvelles coupes de porc, dont la bajoue, la longe et même la langue ! Pour l'occasion, les chefs étaient jumelés avec des producteurs de porcs de partout au Québec afin que ceux-ci partagent leur passion et fassent découvrir leur métier aux personnes présentes. Ainsi, la démonstration n'est plus à faire: le porc du Québec est une viande polyvalente avec ses 32 coupes exclusives.


Pour amener les Québécois à mieux connaître et à cuisiner davantage le porc du Québec et nous prouver que toutes les parties de l'animal sont dignes de se retrouver dans nos assiettes, 46 chefs réputés ont laissé libre cours à leur inspiration pour apprêter l'animal dans son entier. Le résultat ? Le cochon du museau à la queue, un livre de 107 recettes inédites cuisinées par 46 chefs québécois qui mettent en valeur les 32 coupes de porc disponibles. Ce livre fait partie intégrante de la volonté de la Fédération de rallier les influenceurs de l'alimentation du Québec à l'ennoblissement du porc du Québec et de répondre aux attentes des consommateurs locavores qui recherchent des produits différents, de qualité et durables.


32 coupes innovatrices pour reconquérir le marché local
Pour les producteurs de porcs du Québec, augmenter le nombre de coupes sur les tablettes leur permet de se démarquer de la compétition et d'être plus visibles pour les consommateurs soucieux de la provenance de leurs aliments. À cet effet, les consommateurs vont retrouver dans les prochains mois différentes initiatives chez IGA, Metro et Loblaws. Mentionnons que 76 % des Québécois accordent désormais une importance à l'origine du porc alors que 68 % considèrent le porc d'ici de meilleure qualité1.


« Nos producteurs veulent reconquérir le marché local et retrouver, dans les assiettes des Québécois, leurs produits dont ils sont si sont fiers », a mentionné David Boissonneault, président de la Fédération lorsqu'il s'est adressé aux nombreux invités.
Les quelque 200 consommateurs qui étaient présents à cet événement, qui a pour objectif de rendre hommage aux produits et au savoir-faire des producteurs de porcs, ont reçu la mission de parler du porc du Québec autour d'eux : « La meilleure façon de s'assurer de manger du porc du Québec est de l'exiger auprès de votre épicier, restaurateur ou boucher de quartier. Manger du porc du Québec, c'est un geste citoyen », a conclu le président.


Une partie des profits du livre sera versée à la Fondation Tirelire des producteurs de porcs du Québec qui est dédiée à la lutte contre la faim. .


La Fédération des producteurs de porcs du Québec a pris les dispositions nécessaires afin que les surplus alimentaires de l'événement soient remis à Dépôt alimentaire NDG, organisme à but non lucratif.
1 Source : Aliments du Québec


Source: FEDERATION DES PRODUCTEURS DE PORCS DU QUEBEC Vanessa Roland