RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

100 % RELÈVE : l'agriculture et l'agroalimentaire offrent un bel avenir pour les jeunes



QUÉBEC, le 4 oct. 2012 /CNW Telbec/ - Plus de 400 étudiants, jeunes agriculteurs et intervenants fortement interpellés par la relève agricole et agroalimentaire ont participé aujourd'hui - sur place et par webdiffusion - au colloque 100 % RELÈVE à l'Université Laval : une initiative conjointe de l'Union des producteurs agricoles, de la Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ) et de GO5 Coalition pour un modèle agricole équitable, la Gestion de l'Offre pour faire avancer la réflexion autour de cet enjeu déterminant.
Qu'en est-il de la relève agricole et agroalimentaire au Québec? Peut-on trouver des exemples inspirants en agriculture? Que dire de l'accaparement des terres agricoles? Quelle place faire au numérique? Quel avenir pour l'agriculture québécoise? Voilà quelques-unes des questions qui ont retenu l'attention des participants du colloque cette après-midi, durant divers ateliers, conférences et témoignages qui ont confirmé que l'agriculture et l'agroalimentaire offrent un avenir prometteur pour la jeunesse québécoise.
Le secteur propose un cadre de vie et de travail motivant qui laisse place à l'innovation, l'entreprenariat et le numérique d'affaires (incluant l'approche GPS : Gens-Processus-Systèmes), comme l'a expliqué Luc Gendron, stratège, formateur et conférencier en affaires numériques internationales. Maurice Doyon, professeur titulaire au département d'économie agroalimentaire et sciences de la consommation à la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation (FSAA) de l'Université Laval, a lui aussi partagé sa vision motivante de l'agriculture et de l'agroalimentaire. Il a notamment insisté sur la croissance du secteur, la hausse de la demande mondiale et les outils dont le Québec s'est doté. Ces éléments, selon M. Doyon, permettent aux jeunes d'envisager l'avenir avec optimisme.
Charles-Félix Ross, directeur général-adjoint et directeur - recherches et politiques agricoles à l'Union des producteurs agricoles, a quant à lui insisté sur les défis auxquels est confrontée la nouvelle génération. Des défis propres à tout entrepreneur, mais aussi spécifiques au secteur agricole comme le phénomène d'accaparement des terres et la spéculation qui menacent notre souveraineté alimentaire. Il a fait part de pistes de solution à envisager au Québec, telles qu'un observatoire des transactions sur le foncier agricole ou encore un organisme d'acquisition et de gestion des biens agricoles qui serait doté - pourquoi pas - d'un droit de préemption, ainsi qu'un programme d'épargne-transfert; le tout appuyé par une politique agricole forte. La notion de droit de préemption s'inspire du concept français de SAFER (Société d'aménagement foncier et d'établissement rural), dont le président Emmanuel Hyest, conférencier de 100 % RELÈVE, a décrit le rôle déterminant sur l'établissement des jeunes agriculteurs et la mise sur pied de « vrais propriétaires fonciers agricoles » en France.
Excellentes perspectives d'avenir
Quant à la présence d'une relève agricole et agroalimentaire dynamique et disposée à porter le flambeau, la réponse des étudiants de la FSAA, tout comme celle des institutions d'enseignement branchées à 100 % RELÈVE par webdiffusion, permettent d'être optimistes. « Les inscriptions dans les programmes agricoles se maintiennent et ont même augmenté pour la rentrée 2012 », a précisé Alain Audet, président de la FRAQ qui souligne cette année son 30e anniversaire de fondation. « Il y a beaucoup de jeunes passionnés qui veulent s'établir et beaucoup d'autres qui sont des exemples de réussite. Nous devons cesser de parler uniquement de ce qui va mal en agriculture : les secteurs agricole et agroalimentaire sont de ceux qui offrent les meilleures perspectives pour les prochaines années! ».
Les productions sous gestion de l'offre ont des programmes pour la relève Des témoignages inspirants sont venus appuyer ces affirmations, dont ceux de jeunes établis dans les productions sous gestion de l'offre, parfois considérées, à tort, comme des secteurs ne facilitant pas la relève. Au contraire, les programmes offerts à la relève dans les secteurs du lait, des œufs et de la volaille illustrent parfaitement la volonté collective des producteurs d'assurer la pérennité de leurs entreprises et du modèle agricole québécois. « Le plus fort incitatif pour les jeunes à prendre la relève d'une entreprise agricole est la perspective de retirer un revenu stable et juste du marché. C'est ce qu'offrent les secteurs sous gestion de l'offre. Et ce qui est remarquable, c'est qu'en plus, ces secteurs ont pris collectivement des initiatives pour soutenir le transfert d'entreprises existantes et l'entrée de nouveaux producteurs : des mesures que peu de secteurs d'affaires peuvent se vanter d'avoir mises de l'avant », a déclaré Marcel Groleau, président général de l'Union des producteurs agricoles et porte-parole de GO5 Coalition pour un modèle agricole équitable, la Gestion de l'Offre.
Cocktail organisé par l'association étudiante et visite de la FSAA Le colloque va culminer par un cocktail dinatoire organisé par l'Association générale des étudiants en agriculture, alimentation et consommation (AGÉTAAC) de l'Université Laval, où participants et partenaires de 100 % RELÈVE échangeront en dégustant de délicieuses bouchées à saveur locale. Selon Attara Hell, membre de l'AGÉTAAC, toutes les bouchées ont été soigneusement préparées par une équipe d'étudiants en Sciences et technologie des aliments de la FSAA. Une visite guidée sera offerte à ceux qui veulent visiter les laboratoires et les installations du pavillon Paul-Comtois, en savoir plus sur les programmes d'études et la vie étudiante. « Ce colloque constitue l'une des activités qui soulignent le 100e anniversaire de l'enseignement des sciences de l'agriculture de niveau universitaire au Québec, ce qui coïncide avec le 50e anniversaire de la présence de la FSAA sur le campus de l'Université Laval », a déclaré Jean-Claude Dufour, doyen de la Faculté.
Concert festif et relève musicale en soirée
Parce que valoriser et célébrer la relève, c'est aussi un moment festif, l'évènement 100 % RELÈVE se clôturera par un concert de la relève artistique ouvert à l'ensemble des étudiants du campus. Plusieurs centaines de spectateurs pourront apprécier la performance de David Jalbert, les notes endiablées du groupe Karma et, plus tard dans la nuit, celles de DJ Faucher.
100 % RELÈVE démontre tout le dynamisme et la motivation qui règnent au sein de la relève agricole et agroalimentaire du Québec. C'est un constat rassurant et rafraichissant - une bonne nouvelle qui doit être propagée!
100 % RELÈVE est une initiative conjointe de l'Union des producteurs agricoles, de GO5 Coalition pour un modèle agricole équitable, la gestion de l'offre (partenaires ambassadeurs), de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation de l'Université Laval, de l'Association Générale des Étudiants en Agriculture, Alimentation et Consommation de l'Université Laval (AGÉTAAC) et de la Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ) (partenaires associés). L'événement bénéficie du soutien financier de la Banque Nationale du Canada, du Mouvement Desjardins, du Fonds d'investissement pour la relève agricole (FIRA) et de La Financière agricole du Québec (FADQ) (partenaires piliers), de Financement agricole Canada (partenaire renfort), d'Agropur et de la Fédération des producteurs de porcs du Québec (partenaires soutien) et de La Terre de chez nous (partenaire média). Tous les détails sur : www.100pour100releve.fsaa.ulaval.ca
SOURCE : UNION DES PRODUCTEURS AGRICOLES Magalie Delomier Directrice générale, FRAQ