RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Quatre technologues professionnels honorés



MONTRÉAL, le 26 sept. 2012 /CNW Telbec/ - L'Ordre des technologues professionnels du Québec lors de la Rencontre annuelle des technologues professionnels, a décerné des mentions honorifiques à quatre membres : Vicky Doyon (étudiante affiliée), a reçu la mention étudiante bénévole de l'année, Vincent Giasson, T.P., a reçu le prix Robert Daigneault (bénévole de l'année), René Quirion-Blais, T.P., a remporté le prix de l'innovation technologique, Jean Désormeaux, T.P., a reçu le prix Technologue de l'année et Manon Mercier, T.P., le Mérite du CIQ.
LE PRIX ROBERT DAIGNEAULT
Notre récipiendaire est le trésorier de l'Association des technologues en agroalimentaire (ATA) depuis 18 ans. Son engagement fut précieux à maints égards, tant pour son association que pour l'OTPQ. En effet, par ses fonctions il a été un ambassadeur hors pair auprès de l'industrie en maintenant des relations d'affaires marquées par la collaboration et le partage. C'est sans compter sur sa grande disponibilité et sa contribution significative à l'avancement des dossiers professionnels menés par l'OTPQ quant à la reconnaissance de la juste place des diplômés en sciences appliquées en agroalimentaire au Québec. Monsieur Giasson poursuit une carrière en production végétale au sein des industries Lassonde Inc., un des fleurons de l'agroalimentaire québécois.
On peut le joindre à : vincent.giasson@lassonde.com
LE PRIX DE L'INNOVATION TECHNOLOGIQUE
L'étude à laquelle Monsieur René Quirion-Blais, T.P. a contribué : (…) est un travail exceptionnel combinant la recherche documentaire, la recherche appliquée au laboratoire, les interactions avec le milieu industriel et les chercheurs collégiaux et universitaires (…), selon Marc Olivier, chimiste, professeur-chercheur rattaché au Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI) à Sorel-Tracy.
L'innovation ici (encore à l'étape préliminaire) est de proposer l'allongement du cycle de vie du principal rejet de procédé dans l'exploitation de la canneberge: le marc de canneberge, produit lors de l'extraction du jus de canneberge. Il s'agit de 20 000 tonnes de résidus par année qui rejoignaient les sites d'enfouissement. Les polyphénols présents dans cette pâte ont des propriétés inattendues en bouche. Ils forment un film de recouvrement sur l'émail des dents et bloquent ainsi l'accès aux bactéries cariogènes, celles responsables de la carie dentaire. Lier ainsi l'utilité des résidus de canneberge et une action pour réduire la carie dentaire ouvre de grandes possibilités pour allonger le cycle de vie de ces matériaux autrefois voués à l'élimination.
On peut joindre Monsieur Marc Olivier, chimiste à : marc.olivier@cegepst.qc.ca
LE TECHNOLOGUE DE L'ANNÉE
Monsieur Jean Désormeaux, T.P. propriétaire de l'entreprise Toitech fondée en 1982, est devenu au fil des ans la référence en matière de toiture. Il est devenu un partenaire incontournable pour les experts en sinistre, les gestionnaires de parcs immobiliers et les grands groupes d'assureurs au Québec, comme le Mouvement Desjardins. Aussi, il n'est pas étonnant de rencontrer de ses clients qui lui font confiance depuis 15 ou 20 ans. C'est là un gage, de qualité, d'écoute et de professionnalisme. Il a siégé à plusieurs tables-conseils pour commenter voire corriger certaines pratiques ou certaines techniques jugées désuètes. Il n'a pas hésité à pousser l'utilisation des nouvelles technologies comme l'infrarouge, peu connue à l'époque. Enfin, tout son savoir-faire s'est exprimé, de façon exceptionnelle, lors de la crise du verglas de 1998. Il a su à ce moment répondre efficacement à de nombreux clients empêtrés dans ce piège qu'est le verglas pour les toitures.
On peut le joindre à : toitech.enr@videotron.ca
MÉRITE DU CIQ
Lors de cette même rencontre, le Conseil interprofessionnel du Québec a décerné le Mérite du CIQ à Manon Mercier, T.P., responsable du développement des nouveaux marchés à l'Association provinciale des constructeurs d'habitation du Québec (APCHQ). Ce Mérite reconnaît l'engagement de cette technologue professionnelle envers sa profession et envers l'ensemble du système professionnel québécois.
Madame Mercier est une femme de projets, déterminée, dynamique, mordue de bâtiment. Elle a contribué de façon remarquable au développement de sa profession et à la diffusion des valeurs d'excellence et d'intégrité qui la gouverne. Elle a participé à la création du Regroupement technologique en habitation du Québec, par exemple. Ce Regroupement permet à des professionnels de tous les horizons d'échanger des connaissances sur des sujets techniques liés à la construction et à la rénovation résidentielles. Ce regroupement réunit plus de 60 représentants d'organismes publics et privés du domaine de l'habitation. Elle est la représentante officielle de l'Ordre des technologues professionnels à ce regroupement, au sein duquel elle n'a eu de cesse de promouvoir les compétences des technologues professionnels. C'est d'ailleurs ce qui a amené Hydro-Québec à admettre les technologues professionnels dans le programme Énerguide.
On peut la joindre à : manon.mercier@apchq.com
Les technologues professionnels portent un titre légalement réservé et œuvrent dans une multiplicité de domaines. En tant que responsables de la réalisation, ils sont un relais obligatoire entre la R & D et ses applications dans l'industrie. On les retrouve dans presque tous les secteurs de l'économie.
SOURCE : ORDRE DES TECHNOLOGUES PROFESSIONNELS DU QUEBEC Denis Beauchamp, caé Directeur général et secrétaire