RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La Coalition se réjouit des nominations « alimentaires »



LONGUEUIL, QC, le 20 sept. 2012 /CNW Telbec/ - La Coalition pour la souveraineté alimentaire se réjouit des nominations « alimentaires » que la Première Ministre Mme Pauline Marois a rendues publiques hier. Elle voit dans la nomination de Monsieur François Gendron comme Ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, et comme Vice-premier ministre, la reconnaissance de l'importance que les Québécois s'alimentent davantage de leur territoire et que nos agriculteurs puissent en vivre décemment. Elle se réjouit de la nomination de Madame Véronique Hivon à la nouvelle fonction de Ministre déléguée à la Santé publique et y voit la reconnaissance de la grande pertinence d'entrevoir la santé des québécois en terme préventif, notamment par un accès universel à un panier nutritif d'aliments de base du Québec. Enfin, la Coalition salue la nomination du député de Rosemont, M. Jean-François Lisée, comme nouveau Ministre des Relations internationales et du commerce extérieur. La Coalition se rappelle justement la participation de M. Lisée à ses réflexions sur la question de la gouvernance internationale des systèmes alimentaires.
Il n'y a pas de droit au téléphone cellulaire, à l'automobile ou à la télévision couleur. Mais il y a un droit à l'alimentation. La reconnaissance d'un statut particulier pour les aliments doit permettre aux États du monde d'adopter plus librement des politiques agricoles et alimentaires nationales porteuses d'universalité, de durabilité et de solidarité. Par souveraineté alimentaire, on entend justement le droit des peuples à leur politique alimentaire et agricole.
Compte tenu de l'engagement du Parti Québécois maintes fois répété pendant la campagne électorale et encore renouvelé par Madame Marois hier, d'adopter une politique de souveraineté alimentaire, la Coalition entrevoit donc l'avenir d'un très bon œil et souhaite assurer le nouveau gouvernement et ces trois ministres « alimentaires » de sa complète et entière collaboration.
La Coalition compte aujourd'hui plus de 85 organisations et réseaux membres, citoyens, syndicaux, agricoles, environnementaux, coopératifs, en sécurité alimentaire, en santé publique ou professionnels, mobilisés autour d'un traitement singulier des aliments et de l'agriculture sur le plan du commerce et autour de la souveraineté alimentaire.
SOURCE : COALITION POUR LA SOUVERAINETÉ ALIMENTAIRE Frédéric Paré, coordonnateur Coalition pour la souveraineté alimentaire