RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Un week-end à la ferme!

Doris LANGEVIN ,

Les champs colorés, l’air de la campagne, les petits animaux, les produits fraîchement récoltés, les conseils judicieux offerts aux producteurs, ainsi qu’une visite guidée dans une exploitation agricole bien particulière; voilà ce que réservait la 11e édition du Festival à la ferme qui s’est déroulée du 7 au 9 septembre dernier.

L’événement toujours très couru de la population s’est déroulé cette année à Sainte-Hénédine dans le comté de Dorchester. Les événements qui s’échelonnaient sur trois jours simultanément sur deux sites, soit la Ferme du Chasseur propriété de Joseph-Alfred Boutin, ainsi qu’à la Ferme Mariblond, propriété d’Yvan et Sylvie Leblond et du conjoint de cette dernière, Mario Mercier.


La programmation 2012 a permis dès le premier jour aux producteurs de se familiariser avec le semi direct, pour ensuite assister à une démonstration de divers équipements de travail minimum du sol.


Le samedi et le dimanche ont été ponctués de visites des parcs de gibiers et de la Petite ferme d’autrefois, de tours d’hélicoptère, de démonstrations diverses, d’un méchoui, d’une criée de produits du terroir, d’un pique-nique, d’un brunch et d’une soirée musicale.


Événement précurseur
Le Festival à la ferme a vu le jour à Sainte-Hénédine en 2002 alors que la municipalité célébrait son 150e anniversaire. «L’objectif à l’époque était de donner une saveur agricole à cette grande fête municipale, explique Pierre Beaudoin, président de l’événement depuis ses tout débuts. Et notre initiative a par la suite donné l’idée à l’UPA d’organiser l’événement Une journée à la ferme».


Depuis son lancement, 17 entreprises agricoles différentes réparties dans de nombreuses municipalités de Dorchester et des environs ont ouvert leurs portes à la population et quelque 50 000 visiteurs ont répondu à l’appel. «Nous avons la chance de compter dans la région de nombreuses municipalités très dynamiques dans le domaine de l’agriculture», ajoute encore M. Beaudoin.


Pour Richard Lehoux, préfet de la MRC Nouvelle-Beauce et producteur agricole, l’événement est une occasion unique de mieux faire connaître à la population la réalité vécue par les producteurs. «Avant, nous avions tous un membre de notre famille qui vivait de l’agriculture. Aujourd’hui ce n’est plus le cas et le Festival permet à plus de gens de réaliser que les produits qu’ils retrouvent à l’épicerie sont le fruit du travail des producteurs».


«J’aime beaucoup l’idée de rapprocher le citoyen des producteurs agricoles, commente pour sa part Renée Caron représentante régionale du MAPAQ. Particulièrement l’initiative d’inviter les élèves des écoles primaires de Sainte-Hénédine et de Sainte-Marguerite à vivre toute une journée à la ferme puisque ce sont les consommateurs de demain».