RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'UPA, une grosse machine difficile « à virer de bord »



(LVA) – 24 août 2012 - Un ex-producteur de porcs de la région de Plessisville, M. Yvon Brochu, a reçu de nombreux témoignages de la grande qualité de son travail comme M. Simon Marceau de Saint-François -de-la-rivière-du-Sud. Tous les deux ont pourtant mis fin à leur activité.
M. Brochu a été très impliqué au sein de l'Union des producteurs agricoles (UPA) en occupant plusieurs postes de direction. « L'UPA, ça va bien tant qu'on est là c'est correct, que les cotisations rentrent, ça va bien ». M. Brochu a été président du syndicat de Québec (porc), il a siégé à la fédération et même sur l'exécutif de la fédération.
« C'est sûr, c'est une grosse machine, c'est dur à virer de bord ». M. Brochu estime qu'il n'y a pas assez de producteurs indépendants (porcs) sur les conseils d'administration. « Vérifiez combien sont véritablement indépendants ».