RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Débat réclamé sur la libéralisation du marché du vin au Québec



QUÉBEC, le 17 août 2012 /CNW Telbec/ - Le Regroupement des citoyens pour la libéralisation du vin du Québec réclame un débat sur l'établissement de points de vente privés de vin au Québec.
La prohibition a été abolie au Québec le 1er mai 1921 et les moeurs et pratiques sociales concernant la consommation du vin ont considérablement évolué depuis. Cependant, l'organisation du commerce au détail du vin n'a pas suivi cette évolution. La majorité des provinces et états américains permettent l'existence de magasins de vins privés, avec comme conséquence une hausse de l'emploi et un accroissement des revenus en taxation pour les gouvernements.
La Loi C-311, passée récemment aux Communes à Ottawa, permet le transport du vin, pour consommation personnelle, à travers les frontières provinciales. La SAQ, sans consultation publique, souhaite fermer cette libre circulation du vin, ce qui priverait les producteurs de vin québécois d'un accès privilégié à des millions de consommateurs des autres provinces. Nous souhaitons que la SAQ adopte une règlementation qui favorisera le développement de cette industrie.
En cette période électorale, nous réclamons de chaque parti politique communique à la population un énoncé clair quant à leur support d'un politique de démonopolisation de la SAQ. Nous ne demandons pas le démantèlement de la SAQ, ni sa privatisation; mais tout simplement que des magasins de vin privés puissent opérer en complément ou en compétition avec les magasins de la SAQ.
SOURCE : Regroupement des citoyens pour la libéralisation du vin du Québec - RCLMVQ Robert Michon