RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Investissement pour aider les éleveurs de moutons et de chèvres



Listowel (Ontario), le 13 août 2012) - Le gouvernement du Canada renforce l'industrie du mouton et de la chèvre en l'aidant à améliorer ses pratiques de salubrité des aliments à la ferme. Le secrétaire parlementaire Pierre Lemieux (Glengarry-Prescott-Russell) a annoncé aujourd'hui, au nom du ministre de l'Agriculture Gerry Ritz, un investissement de 289 000 $ pour aider les éleveurs de moutons et de chèvres à réduire le risque de maladies d'origine alimentaire.
« Notre gouvernement est engagé envers la salubrité des aliments et la création d'un solide secteur agricole pour l'avenir, a déclaré M. Lemieux. Cet investissement aidera à renforcer les systèmes de salubrité des aliments à la ferme et donnera aux éleveurs de moutons et de chèvres les outils dont ils ont besoin pour continuer de produire des aliments salubres et de grande qualité pour les Canadiens. » L'investissement sera affecté aux deux projets suivants :
• La Fédération canadienne nationale de la chèvre (FCNC) recevra 202 505 $ pour la mise au point d'un système national de salubrité des aliments à la ferme pour les chèvres. Cela comprend la préparation de de documents et de manuels de formation sur les plus récentes pratiques de production d'aliments salubres.
• La Fédération canadienne du mouton (FCM) recevra 86 530 $ pour moderniser le système de salubrité des aliments pour les moutons en veillant à ce qu'il reste aligné sur l'information et la technologie les plus récentes en matière de salubrité des aliments.
Les systèmes respectifs de salubrité des aliments de la FCM et la FCNC seront soumis à un examen rigoureux du Programme de reconnaissance de salubrité à la ferme de l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Ce programme national suit les principes de l'analyse des risques et maîtrise des points critiques (HACCP) pour aider à déceler les éventuels problèmes de salubrité des aliments et à les régler avant la sortie de la ferme. Un solide système de salubrité des aliments reconnu par le gouvernement donne aux Canadiens l'assurance que les produits alimentaires sont manipulés de façon salubre, ce qui contribue par ailleurs à bonifier les résultats financiers des agriculteurs.
« La Fédération canadienne du mouton est heureuse de recevoir une aide du gouvernement du Canada pour mettre la touche finale à son système de salubrité des aliments à la ferme. ll s'agit d'un programme dirigé par l'industrie et conçu pour indiquer clairement aux acheteurs qu'ils peuvent compter sur la qualité de l'agneau canadien », a déclaré Andrew Gordanier, président de la FCM.
« Comme la salubrité des aliments préoccupe de plus en plus les consommateurs, le programme est conçu pour répondre à cette préoccupation au niveau de l'exploitation agricole. Nous invitons les éleveurs de chèvres à dire clairement en quoi consistent leurs pratiques de gestion, à faire ce qu'ils disent et à le démontrer au moyen d'une vérification », a déclaré Myrna Coombs, présidente de la FCNC.
L'investissement fédéral de Cultivons l'avenir passe par l'Initiative canadienne intégrée de salubrité des aliments (ICISA). Le gouvernement Harper aide les organismes à mettre au point des systèmes HACCP ou de type HACCP nationaux pour assurer la salubrité des aliments à la ferme ou en aval de la ferme. Pour en savoir davantage sur cette initiative, veuillez visiter le site Web www.agr.gc.ca/icisa.
Source: Meagan Murdoch Directrice des communications Cabinet de l'honorable Gerry Ritz