RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'utilisation durable de l'eau pour les transformateurs alimentaires



Toronto (Ontario), le 2 août 2012 - Le gouvernement Harper investit dans des solutions novatrices de traitement des eaux usées afin de réduire l'empreinte environnementale du secteur de la transformation des aliments tout en le rendant plus concurrentiel. Le député Bernard Trottier (Etobicoke–Lakeshore) a annoncé aujourd'hui, au nom de Gerry Ritz, ministre de l'Agriculture, un investissement de 95 000 $ dans un projet consistant à mettre à l'essai un système novateur de recyclage de l'eau qui servira à traiter les eaux usées à même un établissement de transformation des aliments.
« Notre gouvernement investit constamment dans l'innovation au sein du secteur de la transformation des aliments, le principal secteur manufacturier du Canada, afin d'aider nos vaillants producteurs à trouver des façons d'augmenter leur chiffre d'affaires, a déclaré le député Trottier. Ce projet offre la possibilité d'accroître leur rentabilité et leur compétitivité grâce à l'essai d'approches novatrices en matière de traitement des eaux. »
Le bénéficiaire de cet investissement, Weston Foods Canada Inc., procédera à l'essai pilote d'un nouveau biodigesteur pour le traitement sur place des eaux usées. Grâce à ce processus nouveau, l'entreprise, qui se spécialise dans la production d'un vaste éventail de produits de boulangerie, pourra réutiliser ou éliminer l'eau sans devoir l'évacuer à ses frais vers les égouts sanitaires municipaux, ce qui l'aidera à utiliser l'eau d'une façon plus rentable et plus durable.
« Weston Foods est à la recherche de méthodes novatrices de gestion des eaux usées. Outre les efforts incessants que nous consacrons à la réduction à la source, nous voulons trouver des solutions technologiques qui permettront à notre entreprise de continuer de croître au cours des années à venir », a déclaré le directeur principal des Affaires environnementales, Walter Kraus.
La gestion des eaux usées est l'un des plus importants enjeux environnementaux auxquels fait face le secteur, puisque les coûts du traitement des eaux doublent tous les six ans. En volume, les polluants présents dans les systèmes d'eaux usées représentent l'une des plus grandes sources de contaminants dans les eaux canadiennes. Ce projet offre la possibilité de mieux faire connaître les pratiques de gestion exemplaires et les technologies appuyant la mise en œuvre de pratiques de gestion intégrée durable de l'eau dans l'industrie de la transformation des aliments. Les résultats seront rendus publics afin que d'autres établissements puissent mettre en œuvre des technologies semblables. Cet investissement du gouvernement Harper s'inscrit dans le cadre du Programme canadien d'adaptation agricole (PCAA), une initiative de 163 millions de dollars sur cinq ans (2009 2014) qui vise à aider le secteur agricole canadien à s'adapter et à demeurer concurrentiel. En Ontario, l'exécution régionale du PCAA est assurée par le Conseil de l'adaptation agricole (CAA).