RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

De nouvelles technologies pour la lutte antiparasitaire



Vancouver Colombie-Britannique), le 26 juillet 2012 - De nouvelles technologies de lutte antiparasitaire sans fil donneront aux agriculteurs un accès immédiat à des renseignements sur la présence d'insectes dans leurs cultures, ce qui leur permettra d'utiliser plus efficacement les biopesticides et de réduire leurs coûts de surveillance manuelle. L'honorable James Moore, ministre du Patrimoine canadien et député de Port Moody-Westwood-Port Coquitlam, a annoncé aujourd'hui un investissement de plus de 485 000 $ dans l'entreprise SemiosBIO Technologies Inc. (SemiosBIO) pour créer trois applications à valeur ajoutée afin d'aider les agriculteurs à améliorer leurs méthodes de lutte antiparasitaire.
« La priorité absolue de notre gouvernement demeure l'économie, et il est essentiel d'investir dans l'innovation pour veiller à ce que notre économie reste vigoureuse pour de nombreuses années à venir », a dit le ministre Moore. « Ce projet aidera les agriculteurs à employer de nouvelles technologies novatrices pour lutter contre les parasites, à améliorer les cultures et à devenir plus prospères. Cet investissement est une excellente nouvelle pour les agriculteurs ainsi que pour l'économie de la Colombie-Britannique. »
L'entreprise SemiosBIO élaborera et mettra à l'essai un système de surveillance des phéromones pour lutter contre les parasites en utilisant la méthode de confusion sexuelle, un piège muni d'une caméra pour surveiller les changements dans la population d'insectes, et un logiciel pour enregistrer l'information. Cette technologie novatrice améliorera les méthodes de lutte antiparasitaire en permettant aux agriculteurs de surveiller leurs cultures et vergers pour détecter la présence d'insectes et de prendre des mesures immédiates et ciblées au moyen de biopesticides, comme des phéromones, ou de pesticides traditionnels au besoin.
« SemiosBIO est reconnaissante du soutien financier qu'elle recevra du gouvernement du Canada », a déclaré M. Michael Gilbert, président et directeur scientifique de SemiosBIO Technologies Inc. « Nos innovations permettront aux agriculteurs d'adopter des solutions de rechange efficientes et durables au chapitre de la lutte antiparasitaire et accroîtront leur capacité de surveillance précise et de tenue de dossiers. »
Les nouvelles technologies réduiront le coût de la main-d'oeuvre et amélioreront l'efficience, la productivité, la gestion des cultures et l'agriculture biologique. Elles aideront les agriculteurs à répondre à la demande croissante des consommateurs et aux exigences réglementaires en ce qui a trait aux solutions de lutte antiparasitaire efficientes et efficaces. Une meilleure gestion des dossiers aidera aussi à ouvrir de nouveaux marchés pour les cultures canadiennes.
Ce projet est financé par le Programme d'innovation en agriculture, une initiative de 50 millions de dollars annoncée dans le cadre du Plan d'action économique du Canada de 2011. Ce programme fait partie de l'engagement du gouvernement à aider les producteurs canadiens à tirer profit de la science et de la technologie d'avant-garde. Il stimule la mise au point et la commercialisation de produits, de technologies et de procédés nouveaux et innovateurs dans le secteur agricole. Pour de plus amples renseignements sur le Programme d'innovation en agriculture et sur d'autres programmes d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, veuillez consulter le site www.agr.gc.ca.
Source: Meagan Murdoch Directrice des communications Cabinet de l'honorable Gerry Ritz