RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

"L'exportation bioalimentaire est un moteur essentiel du développement de notre économie" - Pierre Corbeil



QUÉBEC, le 17 juill. 2012 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ministre responsable des régions de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec et député d'Abitibi-Est, M. Pierre Corbeil, est heureux d'annoncer l'attribution d'une subvention gouvernementale de 2,5 millions de dollars au Groupe Export agroalimentaire Québec-Canada pour l'exercice financier 2012-2013.
« L'exportation bioalimentaire est un moteur essentiel du développement de notre économie et nous avons mille raisons d'être fiers des réalisations accomplies par les entreprises québécoises sur les marchés extérieurs. Je tiens d'ailleurs à souligner l'engagement du Groupe Export qui, dans un contexte marqué par la croissance constante des échanges commerciaux internationaux comme de la concurrence, contribue grandement à la mise en valeur des produits québécois au-delà de nos frontières et à la croissance de nos exportations. Il va sans dire que cela cadre parfaitement avec la vision du livre vert pour une première politique bioalimentaire », a mentionné M. Pierre Corbeil.
Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) confie ainsi au Groupe Export agroalimentaire Québec-Canada la gestion du Fonds à l'exportation, qui est pourvu d'une enveloppe budgétaire de 2,5 millions de dollars qui se répartit de la façon suivante :
Une part de 1 million de dollars sert au programme Exportateurs de classe mondiale et est destinée aux entreprises qui souhaitent concrétiser des plans d'affaires liés à l'exportation durant l'année 2012-2013;
Une somme de 1,5 million de dollars est consacrée à la programmation annuelle des activités collectives du Groupe Export, qui comprend, à titre d'exemple, la participation de groupes d'entreprises à des foires commerciales internationales et l'organisation de séances de formation.
« La qualité et la diversité des produits alimentaires faits chez nous constituent des atouts précieux pour que le Québec puisse se donner une image de marque unique et distinctive à l'échelle internationale. L'aide financière que nous accordons au Groupe Export vient appuyer les efforts investis par nos entreprises agroalimentaires en matière d'exportation, tout comme elle contribuera à améliorer la place occupée par les aliments du Québec sur les marchés extérieurs », a conclu le ministre Corbeil.
« La subvention que nous recevons permettra de renouveler le programme Exportateurs de classe mondiale. L'annonce faite aujourd'hui par le ministre Corbeil confirme de manière non équivoque la volonté du gouvernement du Québec de soutenir les activités de commercialisation des exportateurs agroalimentaires sur les marchés internationaux, a déclaré M. Said Chergui, président du conseil d'administration du Groupe Export agroalimentaire Québec-Canada. Le renouvellement de ce levier financier de 2,5 millions de dollars facilitera le maintien de la présence de nos entreprises sur les marchés extérieurs et accélérera l'intensification de nouvelles occasions d'affaires. Le partenariat entre le MAPAQ et le Groupe Export est définitivement une formule efficace et productive! »
Les entreprises québécoises du secteur bioalimentaire qui désirent soit présenter une demande d'aide financière liée au programme Exportateurs de classe mondiale ou participer à des activités commerciales et promotionnelles collectives sont invitées à communiquer avec le Groupe Export agroalimentaire Québec-Canada, notamment par l'entremise du site Internet www.groupexport.ca.
Rappelons que le Québec exporte à l'extérieur de ses frontières plus de 55 % des denrées et marchandises issues de la production et de la transformation alimentaire. Ainsi, en 2011, la valeur des exportations internationales de produits bioalimentaires québécois s'élevait à 5,63 milliards de dollars. Plus de 44 % de ces exportations étaient destinées à des pays autres que les États-Unis et cette part ne cesse d'augmenter. Enfin, selon une moyenne établie par l'Institut de la statistique du Québec, pour chaque tranche de ventes de 10 millions de dollars, les exportations internationales de produits bioalimentaires transformés engendrent 67 emplois.