RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Investissement important dans un service national de traçabilité



Calgary, le 13 juillet 2012 - Le gouvernement Harper fait un investissement important afin d'aider à mettre sur pied un système national doté d'une forte capacité de gestion des données pour la traçabilité du bétail. Le secrétaire parlementaire Pierre Lemieux (Glengarry-Prescott-Russell), au nom du ministre de l'Agriculture Gerry Ritz, a annoncé aujourd'hui la création du Service de la traçabilité agricole du Canada (STAC) à l'occasion du Stampede de Calgary. « Un système national de traçabilité permettra au Canada de montrer ses pratiques efficaces de santé des animaux d'élevage, sa capacité de zonage, ses mesures de gestion d'urgence et ses systèmes de salubrité des aliments, a déclaré M. Lemieux. Le savoir est un outil puissant en agriculture. Cet investissement aidera à faire le suivi de l'information de façon à protéger les bénéfices nets de nos éleveurs de bovins de boucherie, de bisons, de moutons et d'autres animaux. » Le STAC mettra en commun l'expérience de l'Agence canadienne d'identification du bétail (ACIB) et d'Agri-Traçabilité Québec (ATQ) pour réduire les coûts et simplifier la communication des données. Une fois établi, ce nouvel organisme indépendant fournira des données de traçabilité pour le compte de l'ACIB, d'ATQ et d'autres intervenants. Le gouvernement Harper investira 500 000 $ pour créer la base de données unique et 265 000 $ pour aider l'ACIB et ATQ à améliorer leur capacité de gestion des données. L'ACIB et ATQ ont formé un comité conjoint pour diriger le projet de création du nouveau service intégré de transmission de données. « Je suis très heureux de l'approche et du rôle de chef de file que l'ACIB et ATQ ont adoptés dans l'établissement d'une base de données nationale pour l'ensemble des espèces d'animaux d'élevage au Canada. Je félicite le ministre Ritz pour son engagement et son appui financier à l'égard de ce projet qui satisfait aux normes nationales et répond aux besoins du secteur et des producteurs », a souligné Richard Maheu, président d'ATQ.
« En tant que naisseur de bovins de boucherie, négociant de bétail et exportateur, je suis très heureux de l'approche et du rôle de chef de file que l'ACIB et ATQ ont adoptés pour aider à établir un système de traçabilité multi-espèces qui permettra au Canada de gérer les risques proactivement et d'offrir des garanties fermes de salubrité alimentaire et de biosécurité comme l'exigent les gouvernements et les acheteurs. En tant que coprésident du comité directeur du projet de STAC, je félicite le ministre Ritz de s'être engagé à réduire les coûts, à simplifier la communication des données et à améliorer l'intégrité des données dans le cadre du programme de traçabilité du Canada », a déclaré Steve Primrose, membre du conseil d'administration de la Canadian Livestock Dealers Association et président sortant du conseil d'administration de l'ACIB.
L'investissement de 765 000 $ provenant de Cultivons l'avenir est fait dans le cadre du Programme d'infrastructure de traçabilité pour le secteur canadien (PITSC), une mesure d'aide à la mise au point de systèmes gérés par l'industrie qui recueillent et vérifient les données sur l'identification et les déplacements des animaux en plus d'accélérer et d'augmenter la capacité de suivi et de retraçage de l'industrie. Le PITSC fait partie de l'Initiative canadienne intégrée de salubrité des aliments.
Source:
Meagan Murdoch Directrice des communications Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
Marie Desjardins Agente aux communications Agri-Traçabilité Québec