RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Tempête en Montérégie: les maraîchers espère une aide financière



MONTRÉAL, le 5 juill. 2012 /CNW Telbec/ - Selon les premières informations disponibles, près de 75 entreprises maraîchères ont subi d'importants dégâts suite à la tempête climatique ayant frappé la Montérégie et plus particulièrement le secteur des Jardins de Napierville hier en fin de journée. Rappelons qu'il s'agit ici du principal pôle de production maraîchère du Québec.
La valeur des pertes pourrait dépasser les 50 millions de dollars. Certaines entreprises ont pratiquement perdu la totalité de leur récolte, alors que les dommages subis par d'autres viennent grandement affecter toute perspective de rentabilité pour la saison.
Pour le président de l'Association des jardiniers maraîchers du Québec (AJMQ), M. Mario Isabelle, « le plus dramatique est que près de 50 % des entreprises touchées ne possèdent pas d'assurances. » La tempête pourrait avoir des impacts importants sur le manque de disponibilité des fruits et légumes du Québec dans les marchés ainsi que sur leur prix.
Devant le caractère exceptionnel et catastrophique de la situation, l'AJMQ espère une aide financière spécifique du gouvernement du Québec pour aider les producteurs à faire face aux pertes de revenus irrécupérables qui viennent fragiliser la pérennité de plusieurs entreprises non assurées. « Les producteurs maraîchers du Québec œuvrent déjà dans un contexte extrêmement compétitif avec des marges de manœuvre restreintes et avec très peu de soutien de l'État comparativement à d'autres secteurs de production », rappelle Mario Isabelle.
L'AJMQ est par ailleurs satisfaite de l'intérêt manifesté par le ministre québécois de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. Pierre Corbeil, suite à cette catastrophe. Un travail positif de collaboration s'est amorcé et donnera lieu à une rencontre avec les représentants de l'AJMQ afin de faire un bilan plus exhaustif du dossier.
« Les efforts de chacun doivent permettre aux producteurs touchés d'être en mesure de passer à travers cette période de turbulence et d'assurer la pérennité des entreprises fournissant les fruits et légumes du Québec au consommateur » de conclure M. Isabelle.
En place depuis 1945, l'AJMQ constitue une force appréciable puisque plus de 80 % de la production de fruits et légumes du Québec provient des producteurs membres de l'association.
Renseignements : Mathieu Forget, responsable des communications AJMQ