RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Combattre la résistance aux herbicides



Les producteurs canadiens comptent sur le glyphosate pour un contrôle complet et abordable pour leurs cultures. Malgré l’efficacité et la fiabilité du glyphosate, il est maintenant évident qu’un nombre croissant de mauvaises herbes deviennent tolérantes suite à de fréquentes applications. En effet, seulement 35 mauvaises herbes démontraient une résistance aux herbicides en 1982. En 1995, on en trouvait 214. Aujourd’hui, 300 espèces se trouvent sur la liste.
Tandis que les compagnies de protection des cultures travaillent continuellement au développement de nouvelles solutions à large spectre, certaines d’entre elles ont également choisi de réinvestir leur argent et leurs efforts dans des technologies éprouvées, qui peuvent être combinées avec les solutions modernes les plus efficaces.
Le nouveau Prowl H2O est le fruit de tels réinvestissements de la part de BASF. Ce produit est une formulation améliorée de Prowl EC, un herbicide déjà éprouvé. La nouvelle formulation à base d’eau de Prowl H2O à odeur moins forte ne tache pas l’équipement comme le fait la formulation originale.
‘’Les producteurs qui utilisent les mêmes produits d’année en année doivent s’attendre au développement de résistance,’’ dit Dr. Trevor Kraus, Superviseur de recherche et développement, et du développement technique pour l’Est du Canada. ‘’L’une des meilleures choses à faire pour combattre la résistance est de faire la rotation de groupe de produits et d’inclure des herbicides additionnels qui peuvent être mélangés avec le glyphosate, en particulier ceux avec différents modes d’action. De la même façon que les conducteurs font la rotation de leurs pneus pour un usage égal et une durée de vie allongée, les producteurs doivent adapter leur méthode de désherbage pour maintenir le contrôle des mauvaises herbes auquel ils s’attendent.
Même si les producteurs canadiens ne font pas face au même niveau de résistance que leurs homologues américains, le problème continue à prendre de l’ampleur. La grande herbe à poux et la vergerette du Canada ont été confirmées en Ontario, et les producteurs devront modifier leurs pratiques afin de gérer ce problème. En traitant leurs cultures avec différents herbicides, particulièrement ceux avec différents modes d’action, les producteurs peuvent profiter d’un contrôle amélioré des mauvaises herbes pour leurs cultures.
‘’Le glyphosate est efficace pour l’élimination de plusieurs mauvaises herbes déjà émergées, mais n’offre aucune activité résiduelle dans le sol pour gérer les mauvaises herbes qui ne sont pas encore visibles. Prowl H2O fournit l’activité résiduelle agissant sur une variété de mauvaises herbes difficiles à combattre, qui le rend un excellent produit complémentaire au glyphosate,’’ dit Kraus. Réintroduire des produits éprouvés qui ont été améliorés pour satisfaire aux besoins des producteurs modernes est une étape importante vers le combat de la résistance aux herbicides.’’
En traitant les cultures avec différents herbicides, particulièrement ceux avec différents modes d’action, les producteurs utilisent de meilleures pratiques dans leurs opérations et peuvent donc s’attendre à un meilleur contrôle des mauvaises herbes dans leur champs. Une approche proactive à la résistance aux herbicides aujourd’hui économisera du temps et de l’argent pour l’avenir.
Source: © 2011 BASF Canada Inc.