RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Accord de commerce et de coopération Québec-Ontario



(LVA) Pierre Corbeil, ministre de l’Agriculture et M. Ted McMeekin, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario, se sont rencontrés en mai au Salon international de l’alimentation (SIAL) de Montréal pour discuter de questions communes liées à l’Accord de commerce et de coopération Québec-Ontario.
Les deux ministres ont abordé leur position commune à l’égard du prochain cadre stratégique national pour l'agriculture, Cultivons l’avenir 2, qui doit être annoncé le 1er avril 2013. L’essentiel pour les deux ministres sera de veiller à ce que l’accord national respecte les priorités des producteurs et de l’industrie alimentaire du Québec et de l’Ontario. « Le ministre McMeekin et moi allons travailler en étroite collaboration durant les négociations fédérales, provinciales et territoriales visant le renouvellement du cadre stratégique pour l'agriculture », a déclaré le ministre Corbeil.
Les ministres ont aussi discuté d’efforts communs entrepris l’an dernier dans les domaines de la coopération en matière de réglementation, de l’appui à la gestion des approvisionnements et de l’innovation. Des représentants des deux provinces ont aussi travaillé de concert pour organiser le SIAL de Montréal, un salon commercial de renommée internationale qui s’est tenu cette année à Montréal, du 9 au 11 mai.
Pour l’année à venir, les deux ministres se sont engagés à collaborer de façon continue sur les questions qui touchent l’industrie des productions animales en Abitibi-Témiscamingue et dans le nord de l’Ontario, à harmoniser les exigences réglementaires et à collaborer avec le gouvernement fédéral dans des domaines d’intérêt commun, notamment la protection des systèmes de gestion des approvisionnements du Canada dans les accords commerciaux internationaux.
« C’est une période critique pour la politique agricole du Canada, a mentionné le ministre McMeekin. Étant donné que l’Ontario et le Québec ont des priorités communes, il est important que les deux provinces collaborent pour que les producteurs et l’industrie de la transformation obtiennent le meilleur accord, un accord équitable, du gouvernement fédéral. »
La valeur à la ferme combinée de la production de l’Ontario et du Québec est estimée à environ 18,9 milliards de dollars par année, soit 38 % de la production nationale. Les secteurs de la transformation des aliments des deux provinces assurent 64 % de la production canadienne.
En septembre 2009, les premiers ministres du Québec et de l’Ontario ont signé l’Accord de commerce et de coopération Québec-Ontario, qui établit des engagements en matière de coopération, d’harmonisation de la réglementation et d’innovation.